L'huile de friture, le futur du carburant en Île-de-France ?

replay

Mélanger de l'huile de friture et de la matière grasse au gasoil pour moins polluer. Le carburant HVO100 coûte entre 2 euros et 2,20 euros le litre et il est pour l'instant réservé aux professionnels du privé et du public. Les camions poubelles de l'agglomération du Grand Paris Sud en utilisent depuis mars dernier. Mohamed Bennama est président d'une société spécialisée dans la décarbonisation du transport.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Est-ce que ce nouveau carburant peut se mélanger avec du sans-plomb ?

Mohamed Bennama : Ce produit peut-être utilisé pur sans être forcément mélangé à du gasoil fossile. C'est un gasoil de synthèse avec les mêmes propriétés qu'un gasoil conventionnel et donc, il ne peut pas remplacer des essences.

Le prix de ce carburant varie entre 2 euros et 2,20 euros/litre. Pourquoi ce biocarburant coûte-t-il plus cher que les carburants traditionnels ?

Mohamed Bennama : Dans le reportage, Etienne Valtel présente le passage d'une matière première très délicate à retraiter pour arriver à un produit qui est très pur. Il y a un processus industriel qui est technique et coûteux pour obtenir ce produit et, bien évidemment, il y a un processus de collecte et toute une logistique en amont qui justifie un coût un peu plus élevé.

Est-ce que ce carburant est taxé de la même façon que le diesel ou l'essence ?

Mohamed Bennama : Bien que ce soit un produit vertueux avec des avantages environnementaux remarquables, aujourd'hui, le produit répond aux mêmes exigences fiscales qu'un gasoil conventionnel.