Avec ou sans glace ? À Clichy, la ville fait le choix d'une patinoire pour rollers

durée de la vidéo : 00h01mn51s
À Clichy-la-Garenne les rollers ont remplacé les patins à glaces ©B. Moignoux, M. Mendy, I. Palmer - France 3 Paris Ile-de-France

Avec la hausse des prix de l’énergie, des communes ont trouvé des solutions de repli. À Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine), les rollers ont remplacé les patins à glaces.

À Clichy-la-Garenne, pas besoin de venir avec ses patins à glace, la ville a remplacé sa traditionnelle patinoire par une piste de rollers. Et les premières sensations sont plutôt bonnes. "On est plus à l'aise. Cela fait un peu moins peur. Et surtout, c'est quelque chose que les enfants vont pouvoir refaire dans la rue", se réjouit une mère venue avec sa fille.

Pratique moins dangereuse, choix économique et écologique : de nombreux arguments ont poussé la ville de Clichy à sauter le pas en faveur d'une piste sans glace.

"Avec la piste de rollers, on n'a pas besoin de faire de froid, donc pas besoin de produire de l'électricité pour produire du froid. Cela représente une économie de 30 000 kw, l'équivalent de 200 frigos pendant un an", déclare Sébastien Renault, adjoint (Modem) à la mairie de Clichy en charge de l'événementiel et du développement durable.

À une quinzaine de kilomètres de Clichy, la ville de Vincennes a fait machine arrière. Après avoir installé une piste de rollers en 2022, la maire souhaitait revenir à une patinoire classique. "On a bien vu que la piste de rollers n'était pas du tout à la hauteur de la fréquentation de la patinoire et les retours que l'on avait des Vincennois étaient plutôt que le roller, on pouvait en faire partout, n'importe quand", affirme Charlotte Libert-Albanel, maire (UDI) de Vincennes.

Un choix plus énergivore assumé par la mairie. Sobriété énergétique pour les uns, sensation unique pour les autres : le débat est encore loin d'être tranché.