La Ville de Paris récompensée par un prix de l'action climatique mondiale de l’ONU

L'"ONU Climat" a attribué un prix de l'action climatique mondiale à Paris, dans la catégorie "Leaders pour le climat". Une récompense qui salue notamment la baisse de 25% des émissions de gaz à effet de serre depuis 2007.

Le programme, qui existe depuis 2011, est censé récompenser "les exemples d'actions les plus innovantes, évolutives et reproductibles au monde pour lutter contre les changements climatiques". Dans un communiqué publié mercredi 6 octobre, l'"ONU Climat" liste les lauréats 2021 du Prix de l'action climatique mondiale.

Au niveau de la catégorie "Leaders pour le climat", créée cette année, l’annonce cite la municipalité de l'île de Samsø au Danemark, la zone métropolitaine de Guadalajara au Mexique, et la capitale française.

"D'ici 2050, la Ville de Paris vise à réduire de 100 % les émissions locales, à atteindre l'objectif de zéro émission à Paris et à promouvoir une réduction de 80 % de l'empreinte carbone de Paris par rapport aux niveaux de 2004", explique le communiqué de l'Organisation des Nations unies. Il est précisé que "les activités gagnantes" ont été sélectionnées par le groupe consultatif international de l'"ONU Climat".

La maire de Paris Anne Hidalgo (PS) s’est dite "fière" de recevoir la récompense. "Ce prix m'oblige et me donne l'énergie de poursuivre ce que nous avons engagé pour protéger la santé et l’avenir de nos enfants", avance l’édile.

Un prix remis en novembre lors de la COP 26 à Glasgow

"Adopté dès 2007, le Plan Climat de Paris a permis de réduire de 25 % les émissions de gaz à effet de serre de Paris et de plus de 50 % les émissions polluantes du territoire par des actions multilatérales dans tous les domaines : mobilités, logements, espaces verts, alimentation, solidarité…", souligne également la mairie de Paris dans un communiqué.

"D’ici 2030, un plan d’actions opérationnel est en cours de mise en œuvre dans l’objectif de réduire de 50 % les émissions de gaz à effet de serre, de 35 % les consommations énergétiques et d’atteindre 45 % d’énergies renouvelables", ajoute la Ville. Le prix sera remis à la municipalité en novembre prochain, à l’occasion d’une cérémonie organisée au cours de la deuxième semaine de la COP 26 à Glasgow, en Écosse.

A noter par ailleurs que la première "forêt urbaine" promise par la Ville de Paris doit voir le jour place de Catalogne, près de la gare Montparnasse, d'ici à 2024. Autre promesse de la municipalité : la plantation d'environ 156 000 arbres supplémentaires dans la capitale d'ici 2026.

Au total, 170 000 nouvelles plantations, dont 14 000 arbres abattus et replantés, sont prévues d’ici à la fin du mandat. "Trottoirs, talus du périphérique, bois, rues"... La mairie souhaite également "végétaliser" plusieurs grandes places de la capitale.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement climat