Le juge des référés du tribunal administratif autorise le spectacle de Dieudonné et Francis Lalanne au nom de la liberté d'expression. La représentation, prévue ce vendredi soir non pas dans une salle, mais dans le "Dieudobus", aura bien lieu à proximité d'une synagogue.

L’arrêté du préfet de police de Paris, Laurent Nunez, pris le 26 septembre 2023 a été finalement été suspendu par la justice. Il visait à interdire une nouvelle représentation du spectacle "La Cage aux fous" de Dieudonné M'Bala M'Bala. Dans l'arrêté, le préfet de police de Paris dénonçait  la tenue de propos antisémites et dégradants pour la dignité humaine. Il voyait également une menace de trouble à l'ordre public.

Une atteinte à la liberté d'expression

Le juge des référés qui a été saisi a estimé que l'interdiction "porte une atteinte grave et manifestement illégale à la liberté d’expression". Il considère "que le préfet de police n’établit pas que le spectacle prévu de Dieudonné contiendrait des propos de nature à caractériser une atteinte à la dignité de la personne humaine, alors même qu’il pourrait comporter des improvisations." Il ajoute que "la réalité et la gravité des risques de troubles matériels à l’ordre public ne sont pas établies".

La réprésentation qui réunit Dieudonné et le chanteur antivax Francis Lalanne, se tiendra donc ce vendredi soir à bord le "Dieudobus". Selon l'arrêté pris par la préfet de police que nous avons pu consulter, la scène ambulante serait stationnée à proximité d'une synagogue. 

Le spectacle déjà annulé le 14 septembre au Zénith de Paris

Ce bus, c'est aussi un moyen pour l'humoriste de se produire partout en toute indépendance. Laurent Nunez avait déjà pris un arrêté d'interdiction le 14 septembre dernier. La séance était alors prévue au Zénith de Paris. Sur scène, Dieudonné devait se produire avec le chanteur antivax Francis Lalanne. Au mois d'août, la ville de Montpellier avait également refusé que le duo monte sur scène.

     

    Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
    Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
    choisir une région
    France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité