La garde à vue du youtubeur "Norman fait des vidéos" levée, il était entendu pour viol et de corruption de mineurs

Publié le Mis à jour le
Écrit par Maxime Fourrier

Norman Thavaud a été placé en garde à vue lundi 5 décembre pour être interrogé sur des faits de viol et de corruption de mineurs. Le vidéaste est ressorti libre dans la soirée du 6 décembre, sans poursuites à ce stade.

Norman Thavaud, star française de Youtube aux plus de 10 millions d'abonnés, a été placé en garde à vue lundi 5 décembre pour viol et corruption de mineur. Il a été confronté mardi 6 à quatre plaignantes. Au total, six femmes ont porté plainte contre le youtubeur connu et cinq d'entre elles étaient mineures au moment des faits. 

Sa garde à vue avait été prolongée de 24 heures avant d'être levée dans la soirée du 6 décembre ; "sans poursuites à ce stade" indique le parquet de Paris. L'homme de 35 ans était entendu dans le cadre d'une enquête préliminaire confiée à la Brigade de protection des mineurs (BPM).

Deux mineures, victimes potentielles

Selon Libération, les accusations concernent six "potentielles victimes" qui ont "été interrogées" et qui pour cinq d'entre elles l'accuseraient de viol. Deux seraient mineures, d'après le journal.

Une fan québécoise, Maggie D., l'avait publiquement accusé en 2020 de l'avoir manipulée pour obtenir des photos et vidéos à caractère sexuel. Dans le cadre d'une enquête québeco-française publiée par le média Urbania en avril 2021, d'autres femmes avaient formulé des accusations comparables à l'encontre du youtubeur pour des faits qui se seraient produits alors que certaines étaient encore mineures. Maggie D. avait indiqué avoir porté plainte au Canada. Elle est actuellement en France pour être confrontée à Norman devant les enquêteurs. 

De son côté, le groupe Webedia (AlloCiné, PurePeople, 750g, Jeuxvideo.com...) a annoncé sur Twitter "la mise en suspens de sa collaboration" avec Normand Thavaud. Contacté, l'entourage du Youtubeur n'était pas en mesure de réagir dans l'immédiat.

En 2018, des accusations avaient été publiées sur Twitter

Il y a quatre ans, le youtubeur français numéro un, Squeezie (17,6 million d'abonnés) avait dénoncé sur Twitter "les YouTubers (y compris ceux qui crient sur tous les toits qu'ils sont féministes) qui profitent de la vulnérabilité psychologique de jeunes abonnées pour obtenir des rapports sexuels". Sur le réseau social, des accusations à l'encontre de Norman avaient alors été diffusées lorsque le hashtag #BalanceTonYoutuber avait été créé. A l'époque, les différents témoignages n'avaient pas pu être vérifiés. 

Depuis les années 2010, Norman a publié des dizaines de vidéos humoristiques sur Youtube. Il est un pionner de la "génération dorée" des plateformes de vidéo en ligne avec Squeezie et Cyprien. Norman Thavaud s'est fait connaitre du grand public grace à des contenus où il caricature le quotidien des mamans ou celui des propriétaires de chats.

Ces derniers années il moquait également les phénomènes de société comme les applications de rencontre ou les réseaux sociaux. Il s'était même produit sur scène avec un premier one man show en 2015.

Source : AFP

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité