Municipales à Paris : Griveaux tête de liste dans un bastion de la droite, le XVIIe arrondissement

Benjamin Griveaux, candidat LREM à la mairie de Paris, sera tête de liste dans le XVIIe. Un arrondissement tenu par Geoffroy Boulard, un maire Les Républicains.

Benjamin Griveaux, candidat LREM à la mairie de Paris, sera tête de liste dans le XVIIe arrondissement.
Benjamin Griveaux, candidat LREM à la mairie de Paris, sera tête de liste dans le XVIIe arrondissement. © IP3 PRESS/MAXPPP
"C'est un arrondissement qui a beaucoup changé avec le nouveau palais de justice, le quartier Martin Luther King" et qui "n'échappe pas à certaines fractures sociales, entre le nord et le sud de l'arrondissement, des populations fragiles et d'autres plus aisées, avec des enjeux urbains et de circulation", a expliqué auprès de l'AFP l'ancien porte-parole du gouvernement et député élu dans la 5e circonscription, composée des IIIe et Xe arrondissements, Benjamin Griveaux.

Des rumeurs persistantes, cet automne, faisaient état de discussions entre Benjamin Griveaux et l'actuel maire LR Geoffroy Boulard. Mais la semaine dernière, LR a choisi d'investir le maire sortant, au grand dam de sa candidate à la mairie de Paris, Rachida Dati, qui a menacé de prendre "toute (sa) liberté dans cette campagne", avant de calmer le jeu dans une lettre au parti lui demandant des "garanties" de soutien.

Après son investiture en juillet, M. Griveaux met ainsi fin au suspense alors qu'on le disait probable candidat dans le XIIe arrondissement face au premier adjoint et directeur de campagne d'Anne Hidalgo, Emmanuel Grégoire.  

Changement de directeur de campagne

Le candidat LREM a par ailleurs nommé un nouveau directeur de campagne à la place du député Pacôme Rupin, lui-même tête de liste dans un arrondissement où il entend concentrer son travail.

"Je ne peux pas demander à Pacôme (Rupin) de diriger ma campagne et la sienne", a expliqué Benjamin Griveaux, qui dit avoir "besoin de quelqu'un qui n'est pas un matin avec les commerçants, une autre avec des associations de riverains mais de quelqu'un qui puisse être opérationnel H24". Pour le remplacer, l'ex-porte-parole du gouvernement a choisi le directeur général adjoint de LREM, Paul Midy.

Ancienne figure des Jeunes populaires, la branche jeune de l'UMP, Paul Midy, 36 ans, polytechnicien, fut autrefois proche de Valérie Pécresse et a également dirigé l'entreprise de livraison de repas à domicile Frichti.

A deux mois de l'élection municipale, M. Griveaux est devancé, dans les intentions de vote au premier tour, par la maire sortante PS Anne Hidalgo, selon plusieurs études d'opinion. Il doit aussi faire face à la candidature dissidente LREM de Cédric Villani.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections la république en marche