Bannière résultats municipales

Municipales à Paris : la proposition d'alliance avec Cédric Villani divise EELV

Le nouveau secrétaire national d’Europe Écologie-Les Verts (EELV), Julien Bayou, a affirmé qu'il ne pouvait y avoir d'alliance avec le candidat LREM dissident Cédric Villani. Le candidat EELV à Paris, David Belliard, avait lui pourtant lancé l'idée d'une telle alliance.

David Belliard, candidat EELV aux municipals 2020 à Paris, entouré d'Antoinette Guhl, adjointe à la maire de Paris et de Julien Bayou, secrétaire national du parti.
David Belliard, candidat EELV aux municipals 2020 à Paris, entouré d'Antoinette Guhl, adjointe à la maire de Paris et de Julien Bayou, secrétaire national du parti. © BERTRAND GUAY / AFP
"Il n'y a pas d'accord possible", a résumé Julien Bayou, nouveau secrétaire national d’Europe Écologie-Les Verts (EELV) sur Europe 1, le 4 janvier dernier. De quoi provoquer une fracture au sein du parti. Car le lendemain, l'influent Yannick Jadot a de nouveau soutenu la main tendue au dissident LREM Cédric Villani pour les municipales à Paris, estimant que la position de rejet du patron d'EELV Julien Bayou était "maladroite".

"Je trouve extrêmement important que les écologistes ne se trompent pas d'élection. Ce sont les municipales. On n'est pas dans la présidentielle. On n'est pas face à Macron", a affirmé sur BFMTV le député européen d'EELV qui a fait une percée spectaculaire aux européennes de 2019.

Pour lui, la position de Julien Bayou contre une alliance a priori avec Cédric Villani "est maladroite. Il faut faire confiance à notre tête de liste" à Paris David Belliard.  

Un "arc écologiste"

En décembre dernier, David Belliard propose ainsi à Cédric Villani de faire partie d'une "large coalition", qui irait jusqu'aux membres de la France insoumise représentés par Danielle Simonnet à Paris.

Le candidat LREM dissident affirmait rapidement : "Je lui dis : Cette coalition faisons-la ! Paris a besoin d'un rassemblement inédit pour ouvrir une nouvelle ère".

Pour Julien Bayou, une telle alliance ne peut se faire en raison de la proximité de Cédric Villani avec le gouvernement : "David Belliard, en disant qu’il proposait un arc écologiste, demandait à Villani de clarifier (sa ligne). Est-ce qu’il est le soutien de ce gouvernement qui n’avance pas sur les pesticides, ou qui défend une réforme des retraites injuste ? Cédric Villani a répondu que oui, il soutient le gouvernement. Il n’y a donc pas d’accord possible".  

"Deux Cédric Villani"

David Belliard a lui estimé dimanche sur Radio J qu'il y avait "une nécessité de clarification de la part de Cédric Villani".

"Moi je vois d'une certaine manière deux Cédric Villani. Le Cédric Villani avec qui je discute pour Paris […] et puis ensuite il y a le Cédric Villani à l'Assemblée nationale, le Cédric Villani qui soutient le gouvernement".

"Aujourd'hui, les conditions ne sont pas réunies. Mais on va voir, les chemins restent ouverts", a-t-il conclu.

Selon un récent sondage Ifop, David Belliard est crédité de 12,5% et M. Villani de 14% des intentions de vote. Anne Hidalgo arrive en tête avec 22,5%, devançant Benjamin Griveaux (17%), à jeu égal avec la candidate LR Rachida Dati.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 europe écologie les verts politique élections
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter