Paris : évacuation du campement de migrants devant la préfecture d'Île-de-France

Publié le Mis à jour le
Écrit par P. de Baudouin / V. Ponsy / Y. Le Gall

Près de 1000 sans-abris qui campaient depuis mercredi dans le parc André-Citroën (XVe arrondissement) ont été évacués dans le cadre d’une opération de mise à l’abri, ce samedi matin.

L’opération a débuté tôt, vers 7h, en présence d’agents de la mairie de Paris et de la préfecture. Près de 1000 personnes SDF installées devant la préfecture d'Ile-de-France ont quitté les lieux ce samedi matin.

300 hommes seuls mais également 650 familles ont ainsi été évacués par petits groupes, sous escorte policière à distance. Les sans-abris sont montés dans des cars affrétés par la préfecture.

Des bénévoles du collectif Réquisitions, qui regroupe plusieurs associations dont Utopia 56, étaient présents sur place. "Nous veillons à ce que l’ensemble des femmes, hommes et enfants présentes sur ce campement soit pris en charge, sans quoi nous resterons", a annoncé l'association.

"Nous n’avons pas d’endroit où dormir"

Sur place, les conditions de vie étaient très compliquées. "Nous n’avons pas d’endroit où dormir, explique Yasseen Saleen, réfugié afghan. Si vous dormez dans ces tentes, la nuit, il fait beaucoup trop froid. Nous ne pouvons pas rester ici."

Le campement, qui accueillait essentiellement des migrants (en provenance notamment d'Afghanistan), était installé depuis mercredi dans le parc André-Citroën, afin de réclamer des solutions d'hébergement. 500 migrants s’étaient d’abord installés, avant d’être rejoints par d’autres sans-abris.

Il s’agit de la 10e action du collectif Réquisitions. Fin juillet, plusieurs centaines de sans-abris s’étaient notamment réunis place des Vosges dans le IVe arrondissement.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité