• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Paris propose de fouiller notre passé à la recherche de trésors

La nouvelle carte archéologique de Paris / © Mairie de Paris
La nouvelle carte archéologique de Paris / © Mairie de Paris

Sous nos pieds, des millénaires d'histoire. Chaque chantier à Paris est une occasion pour une nouvelle découverte. Une nouvelle carte interactive permet d'explorer plus de 2 000 fouilles archéologiques.

Par Didier Morel

Sous la forme d’une application interactive, la nouvelle carte archéologique de Paris vous invite à explorer près de 170 ans de découvertes. Vous pourrez y explorer toutes les opérations archéologiques réalisées depuis le XIXe siècle.

170 ans de découverte

Cette cartographie dresse un inventaire de toutes les fouilles qui ont eu lieu à Paris. Conçu au départ comme un outil métier, il est devenu un outil collaboratif. Selon Julien Avinain, archéologue et chef de projet de cette cartographie : "Grâce à cet outil on a renoué des collaborations avec la DRAC, l’INRAP (Institut national de recherches archéologiques préventives), les Université ou le CNRS (Centre national de la recherche scientifique). Cela a permis de nourrir cette cartographie."
Julien Avinain explique également : "Ces opérations s’inscrivent dans le cadre de l’archéologie préventive qui est déclenchée par les permis d’urbanisme (permis d’aménagement, démolition, construction)."
Fouille rue de la Montagne Sainte-Geneviève à Paris / © Marc Lelièvre / Mairie de Paris
Fouille rue de la Montagne Sainte-Geneviève à Paris / © Marc Lelièvre / Mairie de Paris

Le cœur de Paris très surveillé

Les six premiers arrondissements historiques de Paris sont particulièrement surveillés. Même des travaux de faible importance – la parcelle est de 10m2 – peuvent entraîner des prescriptions et permettre des découvertes. Ainsi, a été dressé l’inventaire de toutes les fouilles par années, accompagnés d’archives papiers et photos. "C’est la multiplication des observations qui permettent de comprendre l’évolution de la ville, d’affiner des hypothèses et d’en contredire certaines" reprend Julien Avinain. "Et l’outil cartographie nous a semblé le plus pertinent pour appréhender l’histoire de la ville par le temps et l’espace. L’histoire d’une ville se lit dans les cartes et la superposition de celles-ci."
Vue des vestiges du bastion n°33 de l'enceinte de Thiers, mis au jour en avril 2019 à proximité de la porte de la Chapelle / © Pascal Saussereau / DHAAP
Vue des vestiges du bastion n°33 de l'enceinte de Thiers, mis au jour en avril 2019 à proximité de la porte de la Chapelle / © Pascal Saussereau / DHAAP

A l'origine un ingénieur architecte du XIXe

S’ajoute à ces plans l’inventaire des fouilles et des découvertes. Ce sont ainsi près de 2 000 points que l’on peut explorer. Un tiers de ces points est lié à l’activité de Théodore Vacquer ingénieur architecte du XIXe qui va en quelque sorte professionnaliser l’archéologie en suivant tous les travaux d’Haussmann. "Théodore Vacquer a eu une vraie intelligence pour l’archéologie en observant les coupes" raconte l'architecte responsable du projet. "Ce qu’il nous laisse aujourd’hui est d’une pertinence avérée. Il a parcouru la ville comme un renard, gratté les chantiers de tous les travaux d’Haussmann de 1848 à 1919. Il a livré une réelle interprétation de la ville antique qu’on ne fait qu’améliorer depuis." Dans la carte plus de 700 points concernent ses découvertes et dans la version 2, seront ajoutés les 700 manuscrits qui s’y rapportent et qui sont en cours de numérisation avec la BHVP (Bibliothèque Historique de la Ville de Paris) où ils sont en conservation. 

Alors grand public cette carte ?

"Pour moi oui, elle est grand public" affirme Julien Avinain, elle peut être consultée par tous ceux qui s’intéressent à l’histoire de la ville. C’est un outil plus globalement sur le patrimoine en général.
Abbaye de Saint-Germain-des-Prés / 1873-1874. Bague en alliage cuivreux décorée d'une croix pattée et de motifs zoomorphes (Ve-VIIe siècles) / © DHAAP
Abbaye de Saint-Germain-des-Prés / 1873-1874. Bague en alliage cuivreux décorée d'une croix pattée et de motifs zoomorphes (Ve-VIIe siècles) / © DHAAP

Des dossiers complets sur l'histoire parisienne

Découvrez aussi en format « story map » les dossiers réalisés par le Département d'histoire de l'architecture et d'archéologie de Paris

A lire aussi

Sur le même sujet

incendie Montfermeil

Les + Lus