• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Paris propose de sauvegarder les créations et les archives de Sonia Rykiel après la liquidation de sa maison de couture

Sonia Rykiel, en 2013 à l’Elysée. / © CHRISTIAN HARTMANN / POOL/EPA/Newscom/MaxPPP
Sonia Rykiel, en 2013 à l’Elysée. / © CHRISTIAN HARTMANN / POOL/EPA/Newscom/MaxPPP

La mairie a annoncé sa volonté d’accueillir les créations de Sonia Rykiel dans son musée de la mode, le Palais Galliera. La Ville craint que ses vêtements, accessoires et archives ne se dispersent après la liquidation judiciaire de la maison de prêt-à-porter fondée par la styliste parisienne.

Par France 3 Paris IDF / AFP

Après avoir inauguré l’année dernière une allée en son nom entre la rue de Rennes et la rue de Sèvres, la Ville s’apprête-t-elle à accueillir les créations de Sonia Rykiel dans son musée de la mode ? La mairie incite en tout cas le ministère de la Culture, dans un courrier adressé lundi à Franck Riester, à sauvegarder les vêtements, accessoires et archives de la styliste – décédée il y a trois ans maintenant.
Paris propose d’accueillir le fonds Sonia Rykiel, constitué par sa fille depuis 2007, dans son musée de la mode. Avec la liquidation judiciaire cet été de la maison de couture fondée par la créatrice, la Ville craint que l’ensemble ne se disperse.

Les créations de Sonia Rykiel au Palais Galliera ?

« Conformément aux souhaits de la maison Rykiel, nous sommes parfaitement disposés à l'accueillir au sein du Palais Galliera, annonce Christophe Girard, l'adjoint à la Culture de la maire de Paris. Cela permettrait non seulement de le conserver dans des conditions optimales mais aussi de le valoriser culturellement et scientifiquement. »
L’adjoint en appelle enfin « à la vigilance du ministre », « en espérant que le liquidateur puisse accepter cette alternative ». Avec la liquidation de la maison de prêt-à-porter, le stock et les fonds de commerce mais aussi et surtout le nom « Sonia Rykiel » doivent être vendus en tant qu'actifs.

Sur le même sujet

Paris : les soignants de la maternité de l'hôpital Lariboisière appellent “à l'aide”

Les + Lus