Paris Saint-Germain : la vie sans les stars

C'est une équipe parisienne remodelée qui devrait se présenter à Lens ce soir. Mais malgré les absences, le club de la capitale conserve de sérieux atouts.
Thomas Tuchel n'a pas vraiment le chois dans la composition de son groupe.
Thomas Tuchel n'a pas vraiment le chois dans la composition de son groupe. © picture alliance / Peter Schatz/Newscom/MaxPPP
Reprise pourrait-elle rimer avec surprise pour le PSG ? Pour le début de sa saison en Ligue 1, le club de la capitale se déplace à Lens ce soir à 21h00. Amputé de sept titulaires en puissance, Paris pourrait-il se faire surprendre par une équipe lensoise qui n’aura rien à perdre ? La liste a de quoi impressionner. Angel Di Maria, Neymar, Kylian Mbappé, Mauro Icardi, soit le quatuor offensif francilien, Leandro Paredes, qui s’est rendu essentiel au milieu du terrain durant la campagne européenne du mois d’août, Marquinhos, capitaine désigné après le départ de Thiago Silva et Keylor Navas, dernier rempart très souvent infranchissable, Paris va devoir composer sans sa colonne vertébrale. Mais le PSG va-t-il pour autant courber l’échine ? Pas sûr. Sur le papier, le potentiel onze de départ parisien reste supérieur aux promus lensois.

Des Lensois débridés qui espèrent réaliser le bon coup de ce début de saison. Même si face à la presse, l'entraîneur des Sang et Or s'est montré prudent: "Je ne sais pas s'il y a de bons moments pour rencontrer cette équipe. On se devra d'être a minima à 100 % pour la contrarier et espérer un résultat positif", espère Franck Haise.

Place aux remplaçants

Ce soir, Thomas Tuchel n’aura en tout cas pas forcément le choix. "Tous les joueurs qui sont aptes viennent à Lens et presque tous les présents vont jouer", explique l’entraîneur allemand. L’ailier international allemand Julian Draxler et le meneur de jeu espagnol Pablo Sarabia auront alors la tâche de suppléer Neymar et Di Maria à la création du jeu, soutenus par Marco Verratti et Ander Herrera au milieu du terrain. Et puis, qui sait, l’heure des titis parisiens est peut-être venue. À la pointe de l’attaque, le jeune espoir Arnaud Kalimuendo (18 ans) pourrait être lancé dans le grand bain de la Ligue 1. Il sera accompagné de ses camarades du centre de formation Xavi Simons (17 ans), Kays Ruiz (18 ans), Timothée Pembele (18 ans) et Bandiougou Fadiga (19 ans) qui devraient eux débuter sur le banc de touche. Place à la jeunesse avec également la titularisation annoncée du gardien polonais de 20 ans Marcin Bulka. Paris n’est pas totalement démuni…

Mais l’entraîneur du PSG a (difficilement) avoué que ses hommes avait préparé cette rencontre dans un contexte inhabituel. "C'est bizarre. Normalement, on a une phase de préparation avec quelques matchs amicaux. Cette fois, on ne bénéficie pas de ça. Commencer par un match de Ligue 1, à Lens, ça sera très difficile, très dur. Il ne faut pas attendre trop de nous. C'est important de jouer humblement, sérieusement. On ne peut pas dire que ce sera un match facile. Mais je suis curieux de voir ces débuts".
durée de la vidéo: 01 min 36
Présentation Lens - PSG
Le technicien allemand n’est certainement pas le seul… Mais ne dit-on pas qu’une grande équipe se révèle dans les moments difficiles ? Le PSG, à la force de caractère révélée lors du Final 8 durant le mois d’août, pourrait une fois de plus miser sur sa cohésion et son esprit de corps pour aller chercher un succès face à la valeureuse opposition qui l’attend.

De quoi parfaitement préparer le choc face à l’Olympique de Marseille ce dimanche. Un match que devraient pouvoir jouer les stars Neymar et Angel Di Maria.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
psg football sport ligue 1