Paris : un homme se suicide dans le hall d'une école maternelle devant une dizaine d'enfants

Un homme de 51 ans s'est suicidé ce jeudi en milieu de journée devant une dizaine d'enfants, dans le hall d'une école maternelle parisienne située rue Cler, dans le 7e arrondissement. / © France 3 / Norbert Cohen
Un homme de 51 ans s'est suicidé ce jeudi en milieu de journée devant une dizaine d'enfants, dans le hall d'une école maternelle parisienne située rue Cler, dans le 7e arrondissement. / © France 3 / Norbert Cohen

Un homme de 51 ans s'est suicidé jeudi en fin de matinée, à l'aide d'un fusil à canon scié, devant une dizaine d'enfants d'une école maternelle du 7e arrondissement de la capitale. Une cellule psychologique a été mise en place pour soutenir parents et enfants choqués par le drame. Revivez le Live. 

Par Olivier Couvreur


15h15 Le ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon, s'est rendu sur place. Il s'exprime devant la presse et précise les circonstances du drame qui vient de se dérouler dans le hall de l'école  "deux personnes ont tenté de s'interposer pour empêcher cet homme de pénétrer dans l'école". Il se félicite par ailleurs qu'il n'y ait aucune victime parmi les personnels et les enfants de l'école.

Vincent Peillon a indiqué que "la cellule d'aide psychologique" resterait en place "plusieurs jours". Il a rappelé qu'il restait à "la disposition" du personnel et des enfants.

15h02 Une cellule de soutien psychologique a été mise en place dans l'établissement.

14h05 : "Tout le monde a réagit dans la responsabilité qui était la sienne", a déclaré Anne Hidalgo, Première adjointe au maire de Paris.
« notre rôle en tant qu’élu c’est d’être aux cotés des parents et des enfants pour être soutenus psychologiquement (…) Nous sommes tous a la recherche d’information sur ce qui c’est passé et sur les motivations de cet homme »

14h : Au moment du drame, le personnel de l'établissement a immédiatement demandé aux élèves de se cacher. Avant de se tirer une balle dans la tête, l'homme dont on ignore toujours l'identité mais qui serait du quartier selon une déclaration de Rachida Dati, maire de l'arrondissement, aurait jeter des feuilles de papier en l'air. 

13h45 : Rachida Dati, la maire du 7e arrondissement de Paris s'est rendue sur place.
Les parents se demandent comment l'individu, âgé d'une cinquantaine d'année selon le syndicat de police Alliance et extérieur à l'établissement, a pu s'introduire dans l'école. L'établissement ouvre ses portes pour permettre aux enfants de sortir de leurs cours du matin au moment de la pause de la mi-journée, certains élèves rentrant alors chez eux à ce moment là pour déjeuner ou se rendaient à la cantine. Les faits se sont déroulés "sur un lieu de passage" selon R; Dati.

13h35 : Une agitation règne à l'école, des parents accourant pour retrouver leur enfant après avoir appris la nouvelle. Une cellule psychologique est maintenant en place. L'homme se serait tiré une balle dans la tête. Parents et enfants sont choqués. L'homme est rentré à l'heure de sortie de mi-journée des élèves, alors que les portes étaient ouvertes.

13h10 : Les policiers n'ont pas encore pu établir l'identité de l'homme ni les raisons qui l'ont poussé à ce geste dans l'enceinte de cet établissement privé catholique sous contrat avec l'Etat. Une enquête a été ouverte.


Un homme d'une cinquantaine d'années s'est suicidé jeudi en fin de matinée, à l'aide d'un fusil à canon scié, dans le hall d'une école maternelle parisienne devant une dizaine d'enfants. Le drame aurait eu lieu dans l'établissement d'enseignement catholique La Rochefoucauld, situé au 11 rue Cler, dans le 7e arrondissement de Paris.
Le drame a eu lieu à 12h, juste avant la cantine, nous a précisé l'infirmière de l'établissement que nous avons réussi à joindre, qui nous a confirmé que l'homme était inconnu de l'école. "L'homme est entré dans l'école et a retourné l'arme contre lui", nous explique-t-elle, précisant que tous les responsables sont sur la brèche et qu' "une cellule psychologique est en train d'être mise en place". Car le drame a donc eu lieu devant une trentaine d'enfants ainsi qu'un adulte dont on ignore la fonction. Selon les premiers éléments de l'enquête, l'homme se serait tiré une balle dans la tête. Le directeur de cabinet du Recteur de Paris est parti sur les lieux du drame, de même que la maire du 7e arrondissement, Rachida Dati (UMP).

L'établissement La Rochefoucauld, sous tutelle de l'Association La Salle, est situé dans le quartier du Gros Caillou, en plein coeur du 7e arrondissement et à 2 pas de la Tour Eiffel. Il accueille des élève de la maternelle à la Terminale. Sur le site internet de l'établissement, on peu lire que l'établissement d'enseignement catholique "s'appuie sur la tradition éducative des Frères des écoles chrétiennes et propose de la Maternelle à la Terminale un projet éducatif ambitieux et exigeant".


Sur le même sujet

Les + Lus