Policier en civil blessé à l'arme blanche à Paris : un mineur placé en détention provisoire

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emmanuèle Bailly avec AFP
Le centre commercial Italie 2 dans le XIIIe arrondissement de Paris, en juin 2020.
Le centre commercial Italie 2 dans le XIIIe arrondissement de Paris, en juin 2020. © LUC NOBOUT / MAXPPP

Le mineur interpellé dans le cadre de l'enquête sur le policier blessé dimanche dernier au centre commercial Italie 2 à Paris a été mis en examen pour tentative d'homicide volontaire et placé en détention provisoire.

"Le parquet de Paris a déféré hier soir le mineur placé en garde à vue dimanche dernier et a ouvert ce jour une information judiciaire du chef de tentative d'homicide volontaire", indiquait ce matin le ministère public, précisant que le placement en détention provisoire du mineur avait été requise.

Ce mercredi soir, le jeune homme a été placé en détention provisoire. Il est poursuivi pour tentative d'homicide volontaire.

La deuxième garde à vue levée

La garde à vue d'une deuxième personne interpellée mardi a quant à elle été levée, sans poursuite à ce stade. Selon une source proche de l'enquête, cette dernière avait été interpellé aux alentours de midi et libéré en début de soirée, aux alentours de 19h30.

Un fonctionnaire de la Direction de la sécurité de proximité de l'agglomération parisienne (DSPAP), qui n'était pas en service et était accompagné de sa compagne, avait été grièvement blessé par arme blanche dimanche, après un différend avec plusieurs personnes, dans le centre commercial Italie 2, dans le XIIIe arrondissement de la capitale. Sa fonction de policier n'était a priori pas connue des agresseurs avant la rixe, selon les premiers éléments.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.