Des policiers manifestent par surprise devant l'Arc de triomphe à Paris

Plusieurs dizaines de policiers se sont rendus devant l'Arc de triomphe samedi soir vers 23h30, gyrophares allumés, pour manifester leur mécontentement après les annonces de Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur.
Plusieurs dizaines de policiers ont manifesté ce samedi 13 juin devant l'Arc de triomphe à Paris.
Plusieurs dizaines de policiers ont manifesté ce samedi 13 juin devant l'Arc de triomphe à Paris. © Images amateur

Gyrophares allumés et klaxons : des policiers voulaient faire entendre leur colère en manifestant par surprise devant l'Arc de triomphe à Paris samedi soir vers 23h30 à l'initiative de la Bac de nuit de Paris (actifs dans la capitale et en petite couronne).

Après avoir entonné la Marseillaise, ces membres des forces de l'ordre ont jeté leurs menottes à terre en signe de protestation.

Une manifestation qui a eu lieu le même jour que celle contre le racisme et les violences policières organisée plus tôt dans la journée et à laquelle ont participé plusieurs milliers de personnes (15 000 selon la préfecture de police de Paris, plus selon les organisateurs).

durée de la vidéo: 01 min 26
Des policiers manifestent devant l'Arc de triomphe ce samedi ©France 3 PIDF

"Lachés" par le ministre

"Nous attendions du ministre un geste de soutien et on a l'impression qu'il lâche les forces de l'ordre", a expliqué à la presse un policier manifestant en tenue.

"Mes collègues se sont sentis lâchés, abandonnés par leur ministre de tutelle", a renchéri auprès de Brut Yoann Maras, délégué syndical Alliance qui était sur place.

Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, avait reçu vendredi les syndicats policiers très remontés depuis ses annonces lundi, notamment sur la fin de l'utilisation de la technique d'interpellation dite "d'étranglement".

Devant les syndicalistes, Christophe Castaner avait reconnu "une connerie", "une maladresse" de langage quand il avait annoncé lundi la suspension de tout fonctionnaire en cas de "soupçon avéré" de racisme selon les syndicalistes.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social police société sécurité