PORTRAIT. Législatives 2022 : l'"écoféministe" Sandrine Rousseau entre à l'Assemblée nationale

Plus sur le thème :

Connue pour ses engagements féministes et investie par l'alliance de gauche Nupes, la finaliste de la primaire écolo a été élue dimanche dans la 9e circonscription de Paris.

Sur Twitter, l’écologie a adressé "un immense merci aux électeurs et électrices de la 9e circonscription de Paris" suite à sa victoire au second tour des législatives. Connue par ses idées féministes, Sandrine Rousseau est née le 8 mars 1972 à Maisons-Alfort dans le Val-de-Marne. Elle grandit dans une famille de fonctionnaires "de classe moyenne", "très militante et engagée à gauche", a-t-elle décrit à l'AFP.

Elle puise son engagement pour la question de genre de son éducation de "seule fille de la famille". "Entourée de garçons, on me disait toujours 'une fille, ça court pas'", se souvient-elle. Après son doctorat en sciences économiques à l'université de Lille, cette cadre dans le privé revient en 2002 dans sa faculté, comme maître de conférence, pour en devenir la vice-présidente.

"Mon combat écologique est né avec les recherches que j'ai menées sur l'exploitation de l'environnement et les responsabilités sociales et environnementales des entreprises", dit celle qui fait des "droits sociaux, l'écologie et l'avancée de la question sociétale" ses priorités politiques.

Secrétaire nationale adjointe d’EELV en 2016

En 2009, lors des élections européennes, l'universitaire répond favorablement à l'invitation d'EELV, qui cherche des candidats issus de la société civile. Elle figure alors en cinquième position sur la liste de la région Nord-Pas-de-Calais.

Elle intègre la direction du parti avant d'en devenir en 2016 la secrétaire nationale adjointe. La même année, elle accuse dans la presse, aux côtés d'autres femmes du parti, l'ancien député de Paris Denis Baupin d'agressions et de harcèlement sexuels. L'affaire, prescrite, a été classée sans suite mais un procès en diffamation intenté par Denis Baupin en avril 2019 a débouché sur la condamnation de ce dernier pour procédure abusive.

Battue de peu par Yannick Jadot à la primaire des Verts pour la présidentielle de 2022, elle se tourne vers la 9e circonscription de Paris, pour laquelle elle est choisie au détriment de la militante EELV locale Claire Monod, qui dénonce un "parachutage". Finalement investie au nom de l'alliance de gauche, elle est élue face au député LREM sortant Buon Tan.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité