#ReanimonsNosRestos : un service de réanimation veut soutenir les restaurants en difficulté

Un service de réanimation d'un grand hôpital public parisien souhaite venir en aide aux restaurateurs en difficultés qui les avaient soutenus lors du premier confinement.
Les restaurants pourront accueillir à nouveau du public à partir du 20 janvier prochain. (Illustration)
Les restaurants pourront accueillir à nouveau du public à partir du 20 janvier prochain. (Illustration) © PHOTOPQR/LE REPUBLICAIN LORRAIN/MAXPPP
Lors de la première vague du coronavirus, ce service de réanimation d'un hôpital parisien avait été submergé par une vague de solidarité. "Nous avons eu beaucoup de dons de restaurants, de boulangeries et pâtisseries. Ils nous ont donné du réconfort sous forme de petites douceurs, bien souvent accompagnés de petits mots réconfortants", raconte Jessica Lastor, infirmière dans ce service.

Des dons en tel nombre qu'il a fallu gérer leur afflux. "On a été surpris par l'abondance et on a même dû mettre un planning entre les restaurants parce que l'on n'avait pas envie de jeter. Cela nous a touché de voir toute cette solidarité, que tout le monde se sentait concerné par ce combat que nous menions", poursuit-elle.

Alors les personnels de ce service se sont sentis le devoir de mener une action pour "rendre la pareille" à ceux qui sont actuellement en difficultés : les restaurateurs.
Après avoir été fortement soutenus, un service de réanimation souhaite aider les restaurateurs.
Après avoir été fortement soutenus, un service de réanimation souhaite aider les restaurateurs. © Jessica Lastor
 

#ReanimonsNosRestos

L'action, qui se veut d'abord modeste, vise à demander un menu pour l'ensemble des personnels de ce service pour les 24 et 25 décembre et les 31 décembre et 1er janvier, soit deux menus pour huit personnes et deux autres pour douze personnes.

"Chaque équipe choisira un restaurant différent et son menu pour les faire travailler ces jours de fête qui sont normalement des jours de partage. On aimerait être solidaire avec eux. On ne s'est pas fixé de budget mais on espère des propositions qui restent raisonnables", indique Jessica Lastor.

Ces menus permettront aussi à ces équipes de souffler un peu même si pour eux, le repas de fête durera au maximum 20 minutes.
 
"C'est de l'urgence vitale, de l'imprévu, c'est très intensif. En réanimation, comme dans d'autres services, nous sommes en 12 heures. Nos horaires c'est 7h30/19h30 et 19h/7h30. Ce sont 12 heures où il n'y a pas de repas, on mange quand on a le temps", détaille-t-elle.

Jessica Lastor espère ainsi que leur initiative sera "contagieuse" et que d'autres services franciliens participeront à l'initiative.

► Pour leur envoyer une proposition de menu : reanimonsnosrestos@gmail.com
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société insolite économie covid-19 santé