• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Des recettes pour changer des pâtes et du riz

Les féculents sont notre carburant... c'est pourquoi il est recommandé d’en manger à chaque repas. Aujourd’hui, dans la famille des féculents, le choix est large, et des aliments oubliés reviennent sur le devant de la scène pour le plus grand plaisir de nos papilles! 

Par Julie Jacquard


Vous en avez marre de ne manger que des pâtes et du riz? Voici quelques recettes pour varier les plaisirs, et utiliser des produits longtemps oubliés...

Le Topinambour

Il est également appelé truffe du canada ou artichaut de Jérusalem. parce que justement, le goût de ce précieux tubercule se rapproche de l’artichaut mais en plus doux et en plus fin. Vous pouvez le faire cuire à la vapeur, rôti, ou sauté à la poêle, en purée ou encore mieux en velouté, avec une petite cuillère d’oeufs de lump pour la déco… Un délice!
Et en plus, il est beaucoup moins calorique que la pomme de terre. 31 kcal pour 100g contre 85 kcal pour la patate.

La patate douce

Autre féculent à la mode et pauvre en calories, la patate douce.  C’est la cousine de la pomme de terre, avec une saveur sucrée et une jolie couleur orange. Là aussi, vous pouvez la cuisiner de différents façons, en entier au four, en morceaux à la poêle ou encore en purée.
Ma recette préférée: le hachi-parmentier patate douce au confit de canard.  C’est un régal!

Du côté des céréales et des légumineuses, il y a aussi de quoi varier les plaisirs…

Les lentilles corail


Ces lentilles oranges sont excellentes en soupe mais aussi en purée ou pour préparer un dahl indien, un mélange de lentilles, curry et lait de coco.
Elles sont également délicieuses, un peu croquantes, dans une salade, avec du quinoa, de la grenade, des petits pois et un peu de feta….

Le sarrasin

Vous pouvez également vous laisser tenter par le sarrasin, mais non pas sous la forme de farine, ça on connait.  Le sarrasin est aussi délicieux et excellent en grains. Il est riche en protéines et dépourvu de gluten. Il a un léger goût de noisette grillée et se marie très bien avec des produits de la mer.
Autre avantage, contrairement à de nombreuses céréales, il n’a pas besoin de passer par l’étape trempage.
Le chef étoilé Regis Marcon, dans son livre « Céréales et légumineuses » qui vient de sortir, propose par exemple une recette d’omble chevalier poêlé meunière au sarrasin en deux cuissons…
Tout un programme!
 

Sur le même sujet

Portrait du sculpteur Denis Monfleur dans son atelier

Les + Lus