Rémi Salomon : « Je ne vois pas d’autre mesure qu’un confinement généralisé » pour freiner la progression du virus

Rémi Salomon, directeur de la Commission Médicale des Établissements de l’AP-HP, a demandé hier le recours à un nouveau confinement généralisé face à la troisième vague de la COVID-19 estimant que les mesures actuelles ne suffisaient plus. 

Rémi Salomon, président de la Commission Médicale d'Etablissements de l'APHP
Rémi Salomon, président de la Commission Médicale d'Etablissements de l'APHP © JOEL SAGET / AFP

Hier soir, sur le plateau de BFMTV, le Professeur Rémi Salomon a lancé un cri d’alarme en demandant un nouveau confinement généralisé afin de freiner la progression du virus. Il a fait état d’un « sentiment de colère à devoir faire de la médecine de catastrophe » au sein du personnel soignant. Face à la troisième vague de la COVID-19 il affirme que « nous n’allons pas avoir d’autre choix » qu’un reconfinemenr généralisé.
 

Il déplore que malgré les mesures de freinage entreprises par l’exécutif, le virus continue de progresser. Le reconfinement qu’il propose inclurait une fermeture des écoles le plus vite possible. Néanmoins, les écoles resteront la première institution à rouvrir selon lui.
 

« Fermer les écoles avant les vacances de Pâques »
 

« Il faut fermer les écoles avant les vacances de Pâques dans l’espoir de pouvoir les rouvrir le plus vite possible » assure le Professeur. Il est également pédiatre et prévient contre « des risques importants » chez les enfants en cas de fermeture prolongée des écoles.
 

Bien qu’il soutienne l’aspect nécessaire d’une telle mesure, à ce stade de la troisième vague, il nuance ses propos en rappelant que le taux de contamination des adultes par les enfants reste moindre. 

La question de la fermeture des établissements scolaires et donc du retour d’un confinement strict est une des préoccupations majeures de l’exécutif.
Vendredi dernier Jean-Michel Blanquer, Ministre de l’Éducation Nationale a annoncé la fermeture immédiate des classes dans lesquels un test positif au COVID aura été détecté dans les 19 départements concernés par des mesures sanitaires renforcées. À la lumière de ces nouvelles mesures, 22 classes ont été fermées dès ce lundi à Drancy. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société covid-19