Risque de crue : à quoi faut-il s'attendre à Paris ?

Le Zouave du pont de l'Alma, les pieds dans l'eau, à Paris. / © France 3 Paris IDF/I. Audin
Le Zouave du pont de l'Alma, les pieds dans l'eau, à Paris. / © France 3 Paris IDF/I. Audin

Les Parisiens ont les yeux rivés sur le Zouave, indicateur historique de la hauteur de la Seine, pendant que certains experts évoquent un scénario de crise. Faut-il redouter une crue de même ampleur que celle de 1910 ?

Par France 3 Paris IDF

Les Parisiens ont les yeux rivés sur le Zouave, indicateur historique de la hauteur de la Seine, pendant que certains experts évoquent un scénario de crise.
Risque de crue : à quoi faut-il s'attendre à Paris ?
Les Parisiens ont les yeux rivés sur le Zouave, indicateur historique de la hauteur de la Seine, pendant que certains experts évoquent un scénario de crise. Faut-il redouter une crue de même ampleur que celle de 1910 ?
Certains affluents de la Seine ont en effet déjà dépassé leur niveau de 1910. Plusieurs bassins, situés en amont de la capitale, et qui alimentent au final la Seine, ont atteint des niveaux record. C'est notamment le cas du Loing, placé en vigilance rouge, mais aussi de l'Yonne ou de la Marne, dans une moindre mesure, en vigilance jaune.
La situation hydrologique, le 1er juin 2016, à 18 heures. Le Loing, affluent de la Seine, en vigilance rouge. / © Vigicrue
La situation hydrologique, le 1er juin 2016, à 18 heures. Le Loing, affluent de la Seine, en vigilance rouge. / © Vigicrue

Tout va dépendre du ciel

Météo-France n'est pas très optimiste, et annonce  des pluies plus ou moins soutenues sur l'Île-de-France, le Loiret ou encore la Côte-d'Or lors des prochaines 48 heures.

VOIR notre minute par minute : La Seine-et-Marne en vigilance rouge. Suivez la situation Île-de-France en direct

A quoi doit-on s'attendre ?

L'accès à la station de RER Invalides, côté Seine, est déjà fermée. Mais, pour l'heure, on est encore très loin du niveau de 1910. Vendredi, à 13 heures, l'eau pourrait dépasser les 5,50 mètres au pont de l'Alma, c'est-à-dire que les sous-sols de certains bâtiments longeant la Seine vont être inondés.

Si la Seine devait monter encore de 50 cm, c'est le tunnel du RER C qui serait inondé. A 6,60 mètres, une quarantaine de stations de métro qui seraient progressivement fermées physiquement par des murs montés pour empêcher les infiltrations.

Il faudrait dépasser les 7,32 mètres de 1924 pour voir l'eau véritablement se déverser dans la capitale.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus