Salon de l'Agriculture: l'ouverture retardée par des heurts

Des manifestants ont forcé une grille et se sont affrontés au service d'ordre du salon ce samedi. Cela a retardé l'ouverture initialement prévue à 9 heures.

Les manifestants sont entrés dans le Salon sans être fouillés avant l'ouverture officielle, comptant des agriculteurs exaspérés de la Coordination rurale, de la FNSEA et des Jeunes agriculteurs, reconnaissables à leurs drapeaux et casquettes distinctives.

Ils ont forcé une grille et se sont affrontés au service d'ordre samedi à l'intérieur du Salon de l'agriculture alors qu'Emmanuel Macron est arrivé sur place pour rencontrer des syndicats et, ensuite, tenter d'inaugurer officiellement l'événement sous haute présence policière. Le Salon a ouvert ses portes au plus d'une heure après l'horaire prévu.  

durée de la vidéo : 00h00mn26s
Des heurts ont eu lieu au Salon de l'Agriculture avant l'ouverture. ©FTV
Emmanuel Macron sifflé 

Cherchant le président de la République dans les allées, ils en sont venus aux mains avec le service d'ordre qui tentait de les stopper, et des coups ont été échangés, selon des journalistes AFP.

De nombreux CRS ont soudain été déployés à l'intérieur et les manifestants ont été contenus, mais des sifflets et huées étaient assourdissants.

"Rendez-le!", crient des manifestants. "Macron démission!" scandent certains.

En même temps, le président est ailleurs dans le salon, en sécurité, autour d'une table pour rencontrer les responsables syndicaux."La chasse au Macron est ouverte!" ont scandé des militants de la FNSEA. "Il est où?", crient certains.