• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Sport scolaire : à 17 ou 18 ans, les Jeux olympiques 2024 en ligne de mire

Félix et Etienne, athlètes au championnat du monde de cross-country (sport scolaire), à Paris, le 4 avril 2018. / © France 3 Paris IDF/M. Taubert
Félix et Etienne, athlètes au championnat du monde de cross-country (sport scolaire), à Paris, le 4 avril 2018. / © France 3 Paris IDF/M. Taubert

Plus de 600 élèves venus du monde entier participent cette semaine aux mondiaux de cross-country, version sport scolaire. Parmi eux, Etienne, de Bordeaux, et Félix, de Grenoble. Ils nous confient, pourquoi pas, leurs rêves olympiques...

Par France 3 Paris IDF/ET

Le sport scolaire, une piste en or vers l'athlétisme olympique ? A 18 et 17 ans, Etienne et Félix en rêvent sans doute. C'est en tout cas un espoir pour Etienne, venu au cross-country, grâce à l'athlétisme. Il était alors élève en primaire. C'est au collège que les compétitions de l'UNSS ont commencé pour lui.
Etienne, athlète au championnat du monde de cross-country (sport scolaire), à Paris, le 4 avril 2018. / © France 3 Paris IDF/M. Taubert
Etienne, athlète au championnat du monde de cross-country (sport scolaire), à Paris, le 4 avril 2018. / © France 3 Paris IDF/M. Taubert
"J'ai gagné les 'France' UNSS.", raconte le jeune homme. Sa participation cette année aux mondiaux de cross-country version sport scolaire ? Une façon pour cet élève de Terminale de conclure son parcours en sport scolaire "de la plus belle des manières".
Félix, athlète au championnat du monde de cross-country (sport scolaire), à Paris, le 4 avril 2018. / © France 3 Paris IDF/M. Taubert
Félix, athlète au championnat du monde de cross-country (sport scolaire), à Paris, le 4 avril 2018. / © France 3 Paris IDF/M. Taubert
L'UNSS, c'est l'Union nationale du sport scolaire. une vaste structure, qui rassemble plus d'un million de licenciés... Soit la deuxième plus importante fédération sportive en France. 
"C'est grâce à l'UNSS que je suis venu à l'athlétisme", confie Félix, 17 ans. Car au départ, c'est au football que jouait la plupart du temps cet élève de Terminale S. Après deux ans de pratique, il a aujourd'hui "un peu de regret"... L'équipe de France, constituée pour l'occasion sur le Champ-de-Mars, et dont il était partie prenante avec Etienne, est arrivée huitième lors de sa course.

"Ouvrir des portes incroyables"

L'école, un tremplin de choix vers le sport de haut niveau ? Même Hicham El Guerrouj ne dément pas. L'athlète marocain, deux fois champion olympique en 2004, à Athènes, sur 1.500 mètres et 5.000 mètres, raconte avoir beaucoup appris grâce au sport en milieu scolaire. "Ma première course, c'était en jeux scolaires (...) C'est là que j'ai découvert ma passion pour le sport", confie le champion marocain.
Alors a-t-il un message à faire passer aux participants du jour... Peut-être en lice pour les Jeux de 2024 ? "Le sport peut ouvrir des portes incroyables pour un jeune gamin", sourit-il. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Bande-annonce Police, illégitime violence

Les + Lus