Une photo censurée au Mois de la photo à Paris

La photo de Diane Ducret, « Mère et fille », devait être exposée dans le cadre du Mois de la photo. Elle a été décrochée cette semaine avant même d’avoir été vue, sur décision de la galeriste, Catherine Houard. / © Diane Ducret
La photo de Diane Ducret, « Mère et fille », devait être exposée dans le cadre du Mois de la photo. Elle a été décrochée cette semaine avant même d’avoir été vue, sur décision de la galeriste, Catherine Houard. / © Diane Ducret

Une photo de Diane Ducret, une photographe qui travaille depuis quinze ans sur le concept de la famille, et qui participait à une expo de groupe sur le thème de l’« intime, dans le cadre du Mois de la photo a été retirée avant d’avoir pu être vue par les visiteurs.

Par Emmanuèle Bailly

La photo de Diane Ducret, « Mère et fille », devait être exposée dans le cadre du Mois de la photo. Elle a été décrochée cette semaine avant même d’avoir été vue, sur décision de la galeriste, Catherine Houard. Cette décision serait intervenue suite à une campagne de lettres anonymes et sur les réseaux sociaux.

Sur son blog, Marie Docher, photographe associée au groupe qui a travaillé sur l'« intime » revient sur cette décision de décrocher la photo de Diane Ducret et sur les lettres anonymes que la galerie a reçu et qui ont motivé cette décision « Ces lettres, au nombre de sept, reprenaient un modèle émis par une personne et repris à l’identique par six autres. Elles demandaient le retrait du travail de Diane Ducruet. Les lettres étaient signées et un espace prévu pour les commentaires laissait libre cours aux peurs et fantasmes de leurs auteurs. On y trouvait les mots “hérésie”, “inceste”, “pédophilie”… litanie entendue ad nauseam lors de manifestations roses et bleues » explique t-elle.

 / ©
/ ©



 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus