Cet article date de plus de 4 ans

Vidéo. A 360° dans la vie d'une femme violentée

Le réalisateur Patrick Foch a tourné un spot pour sur les violences conjugales. 24 heures à 360° dans la vie d'une femmes violentée. L'association Elle's imagine'nt qui accompagne les victimes a choisi de le diffuser toute la journée du 8 mars via les réseaux sociaux.

# Un spot tourné à 360°

C'est ce procédé original qu'a choisi le réalistaeur Patrick Foch pour se mettre au service d'une cause qui doit toujours mobiliser. Et pour aborder un sujet encore tabou, celui des violences subies au sein du couple, il est nécessaire de renouveller le discours et le message. Il s'est appuyé sur le savoir-faire de la société de production de documentaires et de films d'animation Le-loKal.
 
« J’ai utilisé la vidéo 360° pour plonger le spectateur dans la vie de cette femme. Ce film permet soit de s’intéresser à Anna, de découvrir son histoire, soit d’en détourner les yeux. Or, Anna a besoin d’être écoutée et accompagnée. »

Ce film est diffusé sur YouTube et Facebook lors de la journée du 8 mars.



# Un bon moyen de parler de ce sujet encore tabou

Elle's imagine'nt est une association d'aide à ces femmes battues, humiliées par leur compagnon. Elle regroupe des psychologues cliniciennes, des avocates, des assistantes sociales pour accompagner les victimes. Lorsque le réalisateur a proposé ce spot d'une minute trente elle a été séduite. 

Selon Bérénice Sylvain, responsable communication de l'assocation : "Nous avons aussi trouvé que la vidéo à 360°, principalement utilisée pour les films de surf, de plongée sous-marine…, était un bon moyen de parler de ce sujet encore tabou.(...)nous sommes persuadés que l’émotion et l’originalité sont les meilleurs moyens d’inciter le grand public à agir contre les violences conjugales."

En France, 1 femme sur 10 est victime de violences conjugales. Dénoncer ces violences psychologiques, physiques ou sexuelles perpétrées par son compagnon ou son mari est très difficile pour une victime. Le rôle de l'entourage, proche ou éloigné, est d'autant plus important. Cest une « vigilance à 360° » puisque la victime peut être une voisine, une collègue, une amie, une sœur, une fille, etc.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société femmes famille