Cet article date de plus de 4 ans

Violences sur un élève du lycée Bergson : six mois avec sursis requis contre le policier

Le parquet a requis jeudi six mois de prison avec sursis à l'encontre d'un policier jugé pour avoir asséné un violent coup de poing à un adolescent aux abords du lycée Bergson à Paris, dans le 19ème.
© Joël Saget/AFP Photos
Le policier de 26 ans, jugé pour des violences contre un élève du lycée Bergson, a affirmé devant ses juges, qu'il n'avait pas spécifiquement tenté de lui porter un coup au visage, qualifiant son geste de "malheureux concours de circonstances".

Le 24 mars, en pleine mobilisation contre la loi travail des poubelles avaient été brûlées aux abords d'un lycée du XIXe arrondissement. Certains témoignages avaient fait état de jets d'oeufs et de farine, d'autres de  jets de pierres, de pavés et de bouteilles. L'adolescent de 15 ans frappé par le policier, un élève de seconde, a reconnu avoir jeté un sac de farine, mais sans l'avoir enflammé, contrairement à ce qu'affirmait le policier.

Les policiers ont interpellé le jeune homme à environ 300 mètres de l'établissement scolaire. Le récit d'audience de Laurence Barbry
durée de la vidéo: 01 min 26
Compte rendu d'audience policier lycée Bergson ©France3 Paris

Le parquet a requis six mois de prison avec sursis à l'encontre d'un policier. A la fin des débats, le policier a exprimé ses regrets, à l'égard de la victime et déploré "que l'image de la police nationale ait été ternie".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société police sécurité loi travail économie social