Un week-end plus calme sur les routes d'Île-de-France

La situation s'améliore dans les huit départements d'Île-de-France. Si la vigilance orange est maintenue, les conditions de circulation reviennent progressivement à la normale. Quand aux transports, il ne reste que quelques perturbations. 

Hier, la neige a fait bien moins de dégâts que l'épisode neigeux du début de semaine. Selon Météo France, la vigilance est maintenue sur les huit départements "en raison des gelées de fin de nuit et de la formation de nouvelles plaques de glace au sol". Mais dès hier soir, la situation sur les routes de la région était en nette amélioration.


Réouverture de la N118​

Symbole de la pagaille de mardi soir, la route nationale 118 a rouvert depuis 6 heures ce matin sur son tronçon nord (Pont de Sèvres-A86) et devrait rouvrir à 16 heures sur son tronçon sud (A86-Les Ulis). Dans la nuit de mardi à mercredi, entre 1 500 et 2 000 automobilistes y étaient restés bloqués par la neige. Hier, la préfecture de police de Paris avait appelé les automobilistes à "ne pas utiliser leurs véhicules". Mais après un pic exceptionnel de 175 kilomètres de bouchons atteint vendredi à 13 heures, la circulation a finalement été plutôt simple pour les automobilistes. A 19 heures, seulement une vingtaine de kilomètres de bouchons était recensée par le site Sytadin, contre 325 km en moyenne à la même heure. 

Colère des transporteurs routiers

L'interdiction de circulation des poids lourds en région parisienne a, elle, été levée à 18 heures hier. Elle avait immobilisé plus de 3 500 camions sur des aires de stockage depuis mardi, provoquant la colère des transporteurs routiers. Selon la Fédération nationale des transporteurs routiers (FNTR), les mesures d'interdiction de circulation ont causé aux entreprises de transports au moins 60 millions d'euros de pertes par jour. 


Un trafic légèrement perturbé dans les transports​

Selon la RATP, le trafic était légèrement perturbé ce matin sur les bus avec 15% de lignes non déservies. Le reste du réseau parisien circulait "quasiment normalement". De son côté la SNCF a annoncé un trafic normal sur l'ensemble des axes TGV et un retour progressif à la normale pour le Transilien.


Les conditions météorologiques ont toutefois conduit à l'annulation d'un tiers des vols prévus vendredi au départ d'Orly, soit quelque 200 vols. "Les passagers ont été prévenus et ne se sont pas présentés", selon une source aéroportuaire. A Roissy, les perturbations étaient minimes avec de simples retards d'une durée moyenne de 30 minutes.