Le Zoo de Paris présente le Blob, un organisme “théoriquement immortel”

Le Blob présenté au Zoo de Vincennes. L'organisme se propage sur les écorces d'arbres. / © STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Le Blob présenté au Zoo de Vincennes. L'organisme se propage sur les écorces d'arbres. / © STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

C'est un étrange organisme unicellulaire intelligent à découvrir au Parc zoologique de Paris, situé au bois de Vincennes. Gluant, jaune, on dirait une mousse immobile mais capable de se déplacer et de doubler de volume en une journée.

Par Floriane Olivier avec MT

Voici le Blob : ni animal, ni végétal, ni champignon. Un organisme primitif apparu il y a 500 millions d'années, qui fascine aujourd'hui les scientifiques.
"Il montre des comportements intelligents, il est capable de se mettre en dormance et de résister à des conditions moins favorables pour lui et de ressusciter des années plus tard. Il est théoriquement immortel, n'a pas d'organes donc pas de pattes mais est capable de se déplacer", explique Élisabeth Quertier, médiatrice scientifique au Zoo de Paris
Le Blob fait sensation au Zoo de Paris
Le Blob, dont le nom scientifique est le Physarum polycephalum, n'a pas d'organes ni de système nerveux. - France 3 Paris Ile-de-France - Floriane Olivier, Mathilde Brugnière, Yves Zysman et William Sabas
 

De nouveaux Blob créés chaque jour

Dans les chambres de culture, des jardiniers du zoo créent chaque jour de nouveaux spécimens de Blob à partir du même échantillon. Il faut reproduire leur environnement naturel des forêts tempérées : doux et très humide. Et leur apporter de quoi se nourrir.

"Une fois qu'il est parti, il faut le suivre c'est-à-dire lui redonner à manger, à boire, maintenir une température ambiante idéale, et changer régulièrement les écorces pour qu'il puisse cavaler continuellement", indique Ruddy Guillaume, responsable adjoint des espaces verts au Zoo de Paris et Blobiculteur.

Le blob est exposé au public depuis ce matin dans le vivarium du zoo. Une première mondiale qui fascine les visiteurs. Car le blob bouge, à raison de 1 à 4 cm par heure. Il est aussi capable de mémoriser malgré son absence de système nerveux. Une visite incontournable pour les amateurs de curiosités biologiques.
 

Sur le même sujet

Deux paysagistes proposent une tombe-jardin plus écologique et moins chère

Les + Lus