Le Racing 92 confronté au comportement infantile de Johan Goosen

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christian Meyze
© Dave Hunt/EFE/Newscom/MaxPPP

Le Racing 92 va poursuivre en justice son joueur sud-africain vedette Johan Goosen, entré dans un comportement de fuite aussi incompréhensible qu'irresponsable qui ne s'est pas présenté à l'entraînement et a, semble-t-il, déserté sa maison et la France.

Le Racing 92 n'est pas décidé à accepter le comportement de sa star sud-africaine Johan Goosen. Il faut dire que la méthode choisie par Goosen pour quitter le club est assez ahurissante. Le joueur, ne se présente plus au club depuis lundi 2 janvier. Il semble avoir abandonné sa maison du Plessis-Robinson, dans les Hauts-de-Seine, dit le Racing.

Pour dire les choses plus clairement, Johan Goosen, (24ans, 10 sélections avec les Springboks, élu meilleur joueur du Top 14 avec le Racing 92 en 2016) est rentré en Afrique du Sud sans en parler avec son employeur. Il n'a pour l'instant aucune intention de revenir et de ré enfiler le maillot du Racing.


Une fraude manifeste


" Face au comportement de Johan Goosen, le Racing 92 se voit contraint de lancer plusieurs procédures visant à faire respecter ses droits et à réparer le préjudice qu’il subit. Le Racing 92 s’estime en effet victime d’une fraude manifeste dont Johan Goosen, ses complices et différents conseils auront à répondre devant la justice." En constatant son absence ce début de semaine, qui ne faisait que confirmer ce que chacun au Racing, a compris depuis déja plusieurs jours, la direction du Racing a décidé d'ouvrir le conflit et l'a rendu public sur son site internet. Histoire de reprendre la main dans cette affaire. Histoire aussi, sans doute, de s'assurer du soutien des supporters, soutien qui s'est immédiatement exprimé dans les commentaires.

Le club des Hauts-de-Seine rappelle que son joueur est lié par contrat pour encore quatre ans, jusqu'en 2020, et estime qu'il tente aujourd'hui de "produire un faux document" pour mettre fin à ce contrat en évitant d'avoir à payer la clause de départ anticipé, estimée à un million d'euros liée au contrat.
Goosen a en effet opportunément exhibé "une promesse d'embauche en CDI d'une société sud-africaine, signée par un ami" et qui, selon le Racing, lui propose "un salaire dix fois inférieur à ce qu'il perçoit au Racing 92 en tant que joueur de rugby"


Faire toute la lumière


Une proposition un peu curieuse qui a conduit plusieurs médias à évoquer l'envie de Goosen de rentrer au pays pour se rapprocher de la sélection sud-africaine ou de rebondir dans un autre club, (alors qu'il est barré ici au poste d'ouvreur par Dan Carter), pour y gagner plus d'argent.

Le club a donc décidé de lancer plusieurs procédures pour préserver ses intérêts financiers et explique vouloir que "toute la lumière soit faite sur les responsabilités des différentes personnes qui ont conseillé Johan Goosen dans sa stratégie aberrante et frauduleuse".

Arrivé au Racing en 2014, Goosen, trois-quart polyvalent, a littéralement "explosé" la saison dernière et avait été prolongé jusqu'en 2020 par le club francilien. Cette saison, il n'a joué que trois rencontres avec le Racing toutes compétitions confondues.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.