• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Rentrée scolaire : la région Île de France donne la priorité à la santé des lycéens

Cinq lycées volontaires de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne expérimenteront le début des cours à 9h au lieu de 8h à la rentrée. / © RICHARD BOUHET / AFP
Cinq lycées volontaires de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne expérimenteront le début des cours à 9h au lieu de 8h à la rentrée. / © RICHARD BOUHET / AFP

Cinq lycées volontaires d’Île-de-France expérimenteront le début des cours à 9h au lieu de 8h à la rentrée. Une mesure qui devrait permettre de pallier le manque de sommeil des élèves et de désengorger les transports en commun.

Par France 3 Paris - IDF

Préserver le sommeil des lycéens pour améliorer leur santé et désengorger les transports en commun d’Île-de-France. C’est l’ambition de la région pour cette rentrée 2019.

Cinq lycées volontaires de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne (lycées Eugène-Hénaff de Bagnolet, Aristide-Briand du Blanc-Mesnil, lycée horticole de Montreuil, lycées Jean-Macé de Choisy-le-Roi et Gourdou-Leuseure de Saint-Maur-des-Fossés) ont accepté d’expérimenter ces nouveaux horaires. Au moins une fois par semaine, les lycéens commenceront les cours à 9h au lieu de 8h.
 
Cette mesure, basée sur une étude de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES) portant sur la santé des 15-30 ans, a pour but de pallier la dette de sommeil des jeunes. Celle-ci engendre une perte de vigilance et de multiples complications. Selon la région, cette expérimentation permettra de «favoriser les apprentissages en journée».

Combler la dette de sommeil des jeunes et faciliter leur accès au numérique

«Une des explications de cette baisse du temps de sommeil serait une augmentation de la durée d’activités vespérales rentrant en compétition avec la durée de sommeil en retardant l’heure d’endormissement : télévisions, ordinateurs, téléphone portable ou tablettes équipées d’internet, etc.», détaille l’étude.

Interrogée par BFMTV, la professeure en psychologie de l’enfant Claire Leconte est convaincue des bienfaits d’une telle mesure : «Cela permettrait de ne pas voir leur sommeil amputé du dernier cycle de nuit qui est un cycle important, c’est celui qui nous permet de bien apprendre, de bien mémoriser. Cela leur permettrait aussi de prendre un petit déjeuner, ce que bien souvent ils n’ont pas le temps de faire
 
Autre nouveauté 2019 : équiper 260.000 lycéens de tablettes numériques ou d’ordinateurs. De quoi soulager le dos des élèves en allégeant les cartables et «maintenir le pouvoir d’achat des familles» selon la région. Les manuels scolaires papiers seront donc abandonnés au profit de manuels numériques. 670 lycées publics et privés sont concernés par cette nouveauté, soit la moitié des établissements de la région.

A lire aussi

Sur le même sujet

150 migrants évacués du parc de la Villette, où ils campaient « pour être visibilisés »

Les + Lus