Aubervilliers : après un nouvel incendie, l'insalubrité des logements en question

Un incendie a fait 22 blessés dimanche soir à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis. Un nouveau drame moins d'un mois après la mort de quatre personnes dans l'incendie d'une tour HLM. La maire de la ville dénoncé l'action de "marchands de sommeil".

Un incendie, à Aubervilliers, le 19 août 2018.
Un incendie, à Aubervilliers, le 19 août 2018. © France 3 Paris IDF/C. Cabral
L'incendie d'Aubervilliers, dimanche soir, qui a fait 22 blessés, dont sept graves, est-il dû à l'insalubrité de certains logements ? Les causes de l'incendie, qui a débuté dans les parties communes d'un immeuble d'habitation, rue du Landy, restaient indéterminées dimanche soir. "Les appartements sont insalubres dans la rue du Landy", raconte Alex Wilfrid, un riverain qui dit avoir habité au numéro 8 de cette rue d'Aubervilliers. "J'ai dû quitter on appartement, parce qu'il était insalubre." Des cafards de la saleté dans l'immeuble... Malgré une réclamation auprès de son propriétaire, il affirme que rien n'a été fait. Quant à l'immeuble du 52, rue du Landy, ce voisin affirme que l'immeuble était dans un état d'insalubrité manifeste. "C'est invivable. On ne peut pas continuer à vivre dans ces conditions-là", estime Alex Wilfrid.
 

"Marchands de sommeil"

De son côté, Sophie Vally, adjointe à la maire d'Aubervilliers, se voulait prudente, quant aux causes de cet incendie. La mairie a précisé suivre le dossier, notamment la question du relogement des familles.

Sur Twitter, la maire PCF de la ville Meriem Derkaoui a dans un premier temps parlé d'"une habitation privée dont les conditions d'occupation restent à éclaircir". Selon l'élue, le bâtiment ne faisait l'objet que d'un bail commercial, et non d'habitation, une épicerie se trouvant au rez-de-chaussée de l'immeuble. Meriem Derkaoui a pointé du doigt l'action de "marchands de sommeil et l'exploitation inhumaine de familles"."Il n'est plus possible de continuer ainsi", a déclaré l'élue. "C'est un quartier à rénover, qui attend de puis longtemps." Le quartier bénéficie d'un plan de rénovation, a précisé la maire d'Aubervilliers.

Le 26 juillet dernier, un incendie avait fait quatre morts dans une tour HLM d'Aubervilliers. Un drame pour lequel un garçon de 10 ans est poursuivi pour incendie volontaire ayant entraîné la mort.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
logement société