Handicap : "Le plus gros chantier d'accessibilité en France", réalisé à la gare de Saint-Denis

Plus sur le thème :

Parvis en pente douce, escaliers mécaniques, informations en braille... Après quatre ans de travaux, la rénovation de la gare de Saint-Denis-L'Île-Saint-Denis est en passe de s'achever, et permet déjà à tous les voyageurs une meilleure accessibilité.

"Ça fait des années que j'utilise cette gare et on voit un réel changement par rapport à cette fois, il y a deux ans par exemple, on ne comprenait rien aux accès", témoigne cet usager  "On a peu souffert avec les travaux mais maintenant, c'est beaucoup plus accessible et il y a des escalators", déclare cet autre voyageur qui, comme des milliers d'autres usagers -100 000 par jour- emprunte le RER D ou la ligne H.

Inauguré mercredi en présence notamment de Patrice Vergriete, ministre chargé des Transports et de Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, le nouveau parvis de la gare de Saint-Denis-L'Île-Saint-Denis est sans doute la réalisation la plus emblématique de ce chantier qui s'achève au bout de quatre ans de travaux. Sur 4 660 mètres carrés, le parvis est aujourd'hui une vaste esplanade en pente douce vers l'entrée de la gare. 

"La particularité de ce chantier qui a été colossal, c'est bien ce parvis de la dimension d'un terrain de foot qu'il a fallu décaisser de quatre mètres, il était auparavant au niveau du perron de la gare", explique Denis Rondepierre, le directeur du Développement des Gares Île-de-France chez SNCF Gares & Connexions.

Ascenseurs et escaliers mécaniques

Plus de marches, ni de décrochés pour accéder au cœur névralgique de la gare. Le parvis descend doucement au niveau d'un passage souterrain creusé sous les huit voies de la gare et cinq quais. Des bandes de guidage facilitent l'accès aux personnes à mobilité réduite. "C'est un passage qui fait 70 mètres de long sur 10 mètres de large pour se le représenter, ça fait trois cours de tennis ( ..) on y a installé quatre ascenseurs pour les personnes à mobilité réduite, deux escaliers mécaniques et huit escaliers fixes", détaille le directeur du développement des Gares Île de France chez SNCF Gares & Connexions. 

Lors du creusement de ce passage, il a fallu stabiliser toute la structure. Des ponts ont été installés pour soutenir les voies, 21 au total ont été nécessaires.  Des caténaires ont été déplacées, mais aussi tour à tour, des voies sur un kilomètre cinq cent. "Une prouesse technique", selon la SNCF. Le trafic s'est déroulé sans interruption majeure pour cette cinquième gare d'Île-de-France, plus de 900 trains passent ici chaque jour.

La gare permet également une meilleure accessibilité des malvoyants. L'installation phonique a été refaite, des balises sonores ont été installées. "Les mains courantes dans les escaliers qui mènent aux quais sont équipées de manchons en braille ou des manchons en relief", explique Denis Rondepierre. Pour faciliter l'accès des voyageurs dans les wagons notamment de la ligne H, les quais ont été rehaussés pour que les seuils des rames soient à la même hauteur que les quais.

"C'est un chantier pharaonique à l'échelle de l'Île-de-France, et même sur le territoire national ( ... ) quatre ans de travaux, plus de 1000 nuits et 63 week-ends travaillés ( ... ) le calendrier global a été tenu et c'est pourtant un chantier qui a été percuté de plein fouet par la covid", s'exclame Denis Rondepierre.

Livrer dans les temps les nouveaux équipements de la gare de Saint-Denis-L'Île-Saint-Denis était important : la gare est proche de deux sites majeurs des Jeux olympiques : le Stade de France et le Centre aquatique olympique. La restructuration de la gare doit permettre aux personnes à mobilité réduite d'avoir accès plus facilement à ces sites.

Pour Mathieu Hanotin, maire de Saint-Denis, l'objectif est également d'améliorer l'intermodalité des transports grâce à de nouvelles implantations d'arrêts de bus et de tramway. La construction d'une maison du vélo est prévue à proximité du parvis.

Le chantier de la gare de Saint-Denis n'est pas encore terminé. D'autres travaux se poursuivent. Un ravalement de la façade de la gare sera effectué. Coté ouest, sera construit un nouveau bâtiment voyageur avec accès au passage souterrain.

Coût total du chantier : 165 millions d’euros financés à 50 % par Île-de-France Mobilités, à 25 % par SNCF Réseau et à 25 % par la Région Île-de-France.

 

 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité