Le jeune conseiller bancaire qui avait escroqué sa cliente “raciste” devant le tribunal

© PQR/LaDepechedumidi/MaxPPP
© PQR/LaDepechedumidi/MaxPPP

Excédé par les propos "racistes" d'une cliente octogénaire, un jeune conseiller bancaire s'était vengé en escroquant la vieille dame. Il est jugé jeudi 23 novembre, à Bobigny (Seine-Saint-Denis, pour avoir détourné près de 400.000 euros d'un plan d'assurance-vie.

Par Christian Meyze et AFP

Poursuivi pour "escroquerie", Un jeune conseiller bancaire de 27 ans, qui travaillait dans une agence LCL à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) est soupçonné d'avoir détourné, entre mars et décembre 2016, 380.000 euros de l'épargne de l'une de ses clientes, âgée de 89 ans. 

C'est le directeur de l'agence qui s'était inquiété d'un brusque changement d'adresse de la vieille dame. Mais celle-ci, contactée par la banque, explique alors n'avoir jamais changé d'adresse et dépose plainte.


"Mal de vivre au travail" 


Et l'enquête démarre autour du jeune homme, par ailleurs en conflit avec sa hiérarchie à l'époque. Il apparaît très vite que la nouvelle adresse prétendue comme étant celle de la vieille dame correspond en réalité à un appartement appartenant au jeune homme.
Ce logement, et un deuxième appartement, acheté celui-ci avec l'argent détourné, ont été saisis, ainsi que 36.000 euros de lingots d'or découverts en perquisition.

"Il a manifesté son mal de vivre au travail de cette manière", argumente l'avocat du jeune homme, Manuel Abitbol, qui décrit un employé "surmené", "humilié" par sa hiérarchie. "Il a basculé face aux propos racistes et islamophobes tenus selon lui par sa cliente, alors que lui et sa famille sont musulmans".

La banque, qui a remboursé la cliente, est partie civile au procès pour être indemnisée.

Sur le même sujet

Journée de chasse en Seine-et-Marne

Près de chez vous

Les + Lus