Cet article date de plus de 8 ans

Le professeur Frydman sera chargé du projet de déménagement de la Maternité des Lilas

Le professeur René Frydman, père médical du premier bébé-éprouvette français, a été chargé d'évaluer le projet, très conflictuel, de relocalisation de la maternité des Lilas (Seine-Saint-Denis) par l'Agence Régionale de Santé.
© Eric Feferberg/AFP Photos
Le directeur de l'ARS d'Ile-de-France, Claude Evin, a demandé à M. Frydman d'étudier "en toute indépendance" l'hypothèse d'un déménagement à Montreuil (Seine-Saint-Denis) de la maternité, pour "apprécier si ce projet est adapté aux spécificités propres au projet médical porté par les équipes de la maternité" indique l'Agence Régionale de Santé.

Pilule, avortement, combat pour l'accouchement sans douleur : la maternité des Lilas, qui doit fêter ses cinquante ans en 2014, est un lieu emblématique de la lutte pour le droit des femmes, mais ses locaux sont vétustes. Il devait être reconstruit dans le même quartier. Mais début juin, une lettre de M. Evin a douché les espoirs des défenseurs de
l'établissement. Pour des raisons financières, il n'est désormais plus question de reconstruction (sur 5.000 m2) mais d'un transfert dans des locaux désaffectés de 1.500 m2 de l'hôpital intercommunal de Montreuil, à 3,5 kilomètres de l'actuelle maternité.

Les sage-femmes et le personnel de la maternité rejettent cette solution, considérant qu'elle conduit à une fermeture déguisée de l'établissement et réclament que la promesse de reconstruction soit tenue.

Les conclusions du professeur René Frydman, qui rencontrera les équipes médicales et soignantes de la maternité des Lilas et du pôle mère-enfant de Montreuil, mais aussi des responsables hospitaliers ou universitaires impliqués dans l'organisation des soins en périnatalité, sont attendues pour le 15 octobre.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société