Cet article date de plus de 3 ans

Loi Grandguillaume : les chauffeurs VTC-Loti manifestent sur l'autoroute A1

Une manifestation de chauffeurs Loti, c'est-à-dire de transport collectif de personnes avec chauffeurs, a lieu vendredi sur l'autoroute A1. De quoi perturber le trafic, dans le sens Paris-province.
Le contrôle de véhicules avec chauffeur Loti, à Versailles, en 2016.
Le contrôle de véhicules avec chauffeur Loti, à Versailles, en 2016. © PHOTOPQR/LE PARISIEN
Prudence si vous devez vous rendre à Roissy vendredi matin... Des chauffeurs de VTC-Loti manifestent sur l'autoroute A1, depuis le Stade de France, dès six heures du matin, jusqu'à l'aéroport Charles-de-Gaulle, avant de faire demi-tour.

Selon les informations du site d'informations routières Sytadin, le cortège était à hauteur du Bourget, vers huit heures vendredi matin.

Eviter le secteur

Dans un communiqué, la préfecture de police recommande aux automobilistes d'éviter les abords du Stade de France, de l'aéroport de Roissy, "de l’itinéraire emprunté et de la place de la porte Maillot", où doit se disperser la manifestation vers 14 heures, boulevard Pershing.
Ces chauffeurs manifestent, alors que la loi Grandguillaume, entrée en vigueur il y a un an, durcit l'accès au métier de VTC. Le texte vise en effet à réguler le secteur du transport de personnes. Dès 2018, les plateformes type Uber, Chauffeur-privé ou autres ne pourront plus faire appel qu'à des chauffeurs bénéficiant d'une licence VTC.

Premiers concernés : les chauffeurs Loti

Premiers concernés par ce changement de régime : les chauffeurs Loti qui ne pourront plus proposer leurs services dans des véhicules de moins de 10 places, et ce dans les agglomérations de plus de 100.000 habitants. Seule possibilité pour ces chauffeurs : obtenir la licence VTC, qui passe par la réussite d'un examen.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social taxi transports