Pantin : molky, pétanque et solidarité... La Cité fertile, la nouvelle friche culturelle aux portes de Paris

La Cité fertile, à Pantin. / © France 3 Paris IDF
La Cité fertile, à Pantin. / © France 3 Paris IDF

La friche culturelle de la Cité fertile a ouvert ses portes à Pantin, en Seine-Saint-Denis, sur une emprise désaffectée de la SNCF. Visite de ces lieux ouverts jusqu'au 14 octobre.

Par France 3 Paris IDF/ET

Vieux bâtiments désaffectés, tables fabriquées avec des traverses de rail, chaises dépareillées... Les friches culturelles ont décidément la cote. A Pantin, en Seine-Saint-Denis, La Cité fertile est le dernier lieu à la mode, pour boire un coup et passer du bon temps en plein air.
Ground Control, La REcyclerie, Le Hasard ludique... On connaissait ces lieux qui ont investi la capitale sur d'anciennes emprises ferroviaires ou des friches industrielles. En région parisienne, le phénomène se développe et ne se cantonne pas à la capitale intra muros.
"Il y a une espèce de liberté (...) le rapprochement avec la nature aussi, toujours un peu de verdure", confie une visiteuse. "C'est très à la mode. On est friand de ce genre d'endroits. On peut faire du molky, de la pétanque", ajoute une autre.
 

Pétanque et molky

La Cité fertile, ce sont 10.000 mètres-carrés de friche appartenant à la SNCF, situés aux abords de la station de RER Gare de Pantin. A terme, ces terrains seront recouverts de bâtiments neufs dans quatre ans. En attendant, l'endroit accueille pêle-mêle des bars, une vente de meubles et des artistes en résidence.
Parmi eux, Baptiste et Yoni fabriquent des radeaux, en utilisant les déchets récupérés dans la friche. Les matériaux retenus ? Le métal, "très intéressant". "Nous on cherche ce qui peut faire de la lumière", explique Yoni Doukhan, artiste plasticien, projet Râ d'ô Parisis.
 

Un business qui s'apprend

Ces espaces décalés et branchés surfent sur la mode "récup et solidaire", et tendent à devenir un vrai business qui s'apprend. Dans ce bâtiment redécoré au style des années 50, on pourra d'ailleurs même se former pour comprendre comment diffuser ce concept ailleurs.

"Il faut à la fois apprendre la gestion. Souvent ils s'installent dans des lieux qu'on réhabilite. Comment j'en parle à l'élu locale, la banque...", détaille Clémence Vazard, responsable projet de la Cité fertile à Pantin. Un lieu qui reste éphémère, ouvert jusqu'au 14 octobre.

A lire aussi

Sur le même sujet

Un rassemblement de soutien pour Mathieu Hillaire

Les + Lus