Retraites : la CGT appelle à bloquer le centre de la Courneuve de la Banque de France

Des grévistes devant le site de la Banque de France à la Courneuve en Seine-Saint-Denis ce matin, lundi 13 janvier / © Kamel Brahmi
Des grévistes devant le site de la Banque de France à la Courneuve en Seine-Saint-Denis ce matin, lundi 13 janvier / © Kamel Brahmi

Une assemblée générale s'est tenue ce matin au site de la Banque de France à la Courneuve à l'appel de la CGT. Le syndicat majoritaire appelle à une grève reconductible bloquante. L'approvisionnement des distributeurs automatiques de billets pourrait être perturbé.

Par EH et AFP

Cet appel à la grève intervient dans le cadre du mouvement de protestation contre la réforme des retraites. La CGT demande le "retrait de la réforme". Le mouvement social concerne un site à La Courneuve en Seine-Saint-Denis et un autre à Sainghin-en-Mélantois (Nord).Ces deux sites traitent plus du quart des billets du pays. Leur blocage pourrait perturber l'approvisionnement des distributeurs automatiques des billets.

Des revendications sectorielles, spécifiques aux différents métiers de la Banque de France ont également été exprimées lors d'une assemblé qui a regroupé une centaine de manifestants selon le Délégué central CGT, Pascal Gabay joint ce matin par téléphone.

La CGT indique aussi réfléchir à une extension du mouvement en France dans les 37 centres fiduciaures de la Banque de France ainsi que dans les entreprises de transports de fonds.
 

Pour la direction de la Banque de France,  aucun risque de pénurie de billete est à crainbdre.

Les mesures nécessaires ont été prises pour assurer "leur continuité de fonctionnement", a réagi la direction de la Banque de France auprès de l'AFP.
"Plus globalement, les dispositions nécessaires sont prises avec les établissements bancaires et les transporteurs de fonds pour éviter toute pénurie de cash", a assuré la Banque de France.

Selon Erick Lacourrège, directeur général des services à l'économie et du réseau de la Banque de France, interviewé par l'AFP  Il n'y a aucun risque de pénurie parce qu'on est organisé avec la filière fiduciaire pour l'alimentation des distributeurs de billets, nous avons pris des dispositions pour avoir suffisamment de stock auprès des acteurs de la filière -transporteurs de fonds et banques- pour alimenter les distributeurs pendant plusieurs jours voire plusieurs semaines. Et en dehors de la région parisienne, il n'y a pas de risque non plus car il n'y a pas de blocage.



    

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus