• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Seine-Saint-Denis - À La Courneuve, le Derek Boxing fait bien plus qu'enseigner la boxe thaï

Le Derek Boxing a formé une centaine de champions en boxe thaï. (Photo d'illustration) / © PHOTOPQR/L'ALSACE TEAMSHOOT
Le Derek Boxing a formé une centaine de champions en boxe thaï. (Photo d'illustration) / © PHOTOPQR/L'ALSACE TEAMSHOOT

Depuis trente ans, le Derek Boxing de La Courneuve enseigne la boxe thaï et canalise les enfants des quartiers. Le club a connu son âge d'or dans les années 1990 et a collectionné des dizaines de titres mondiaux et européens.

Par Élise Ferret avec MT

Sur les rings du Derek Boxing, pas question de laisser ses rêves au vestiaire. Sur le tatami comme dans la vie, on se bat jusqu'au bout. Filles, garçon, petits ou gros gabarit, à la Courneuve aussi tout est possible et il ne faut rien s'interdire.

"Les jeunes ne sont pas assez valorisés et tombent dans un espèce de piège où ils se sentent inutiles. Le but du club est de les sublimer, de leur faire prendre conscience que chaque individu a un réel potentiel", explique Lahcene Brigui, entraîneur et secrétaire dans l'association.
À La Courneuve, le Derek Boxing fait bien plus qu'enseigner la boxe thaï
Intervenants : Lahcene Brigui, secrétaire; Georges Spende, champion d'IdF, Champion de France Junior et vainqueur de la coupe de France; Antoine Desjardins, cofondateur du Derek Boxing; Rayan El Yassini, champion d'IdF, vainqueur de la coupe de France - France 3 Paris - Île-de-France - Élise Ferret, Mathieu Caillaud et Laurence Comiot.
 

Canalisateur pour les jeunes

Son potentiel, Georges Spende l'a découvert sur le ring. A 16 ans, il est déjà champion de France junior. En trois ans de pratique, la boxe thaïe a beaucoup changé son quotidien de lycéen. "Avant je ne m'entendais avec personne, même avec mes parents. Dès que j'ai découvert la boxe, j'arrive à me contrôler, je fais plus mes devoirs."
Aujourd'hui, le Derek Boxing compte 250 adhérents et une dizaine de coach. La structure est née dans les années 1980, Antoine Desjardins l'a fondée avec son frère. Comme la plupart de ses élèves, ce sexagénaire a vécu son enfance et son adolescence à la cité des 4000 à La Courneuve.
 

Machine à champions

"Le potentiel se trouve dans toutes les cités. Ce sont des jeunes qui avaient envie de se libérer plutôt que de rester assis dans les halls d'escaliers comme j'ai pu le faire."

Le club est une véritable machine à champions : plus d'une centaine ont été formés au club. En plus de 35 ans d'existence, il y a eu les grands noms de la boxe thaï bien sûr, et puis tous les autres comme des chef d'entreprise, des coach sportifs. Grâce au Derek Boxing, beaucoup ont trouvé leur chemin.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le Val-d'Oise est l'un des 13 sites pilotes de Service National Universel

Les + Lus