Seine-Saint-Denis : Nouvelle mobilisation pour soutenir les "6 de Pasteur"

Publié le Mis à jour le

Plusieurs centaines d'enseignants et parents d'élèves se sont rassemblées devant la Direction académique à Bobigny ce mardi pour apporter leur soutien aux 6 professeurs des écoles qui ont reçu un avis de mutation suite à des différents avec l'ancienne directrice de l'école Pasteur de Saint-Denis.

Après l'occupation de l'école par des parents inquiets, un mouvement de grève vendredi dernier, la mobilisation, à l'appel de plusieurs syndicat de l'Education nationale dont Sud Education 93,  le SNUIpp-FSU 93 ou la CGT Educ'action 93 se poursuit en Seine-Saint-Denis.

Plusieurs centaines d'enseignants et parents d'élèves se sont rassemblées ce mardi midi devant la DSDEN, la Direction départementale de l'Education nationale à Bobigny ce mardi en soutien aux 6 enseignants convoqués depuis hier, lundi 11 avril, pour consulter leur dossier de mutation.

Des mutations dans "l'intérêt du service"

Ces mutations dans "l'intérêt du service" selon la DSDEN, font suite à une enquête administrative menée d’octobre 2021 à avril 2022  déclenchée en raison de différents entre une partie de l'équipe pédagogique et la directrice en poste depuis la rentrée 2021, qui a elle-même fait l'objet d'un changement d'affectation. 

"Trois dossiers ont été consultés, en présence syndicale et avec avocat", explique un enseignant concerné par une mutation à l'école Louis Pasteur. Selon lui, il n'y a "que du vide a l'intérieur. Des termes génériques qui n'ont aucun sens et aucun fondement". 

Les tensions ont été par ailleurs exacerbées par une interview donnée par l'ancienne directrice de l'école dans un journal proche de l'extrême droite. "Cette répression s’inscrit dans un cadre plus général de répression. On a toutes et tous besoin de cette unité des organisations contre la répression et contre l’extrême-droite", a affirmé dans un tweet, Basile Ackermann enseignant et co-secrétaire fédéral de la CGT Educ'action 93.

Selon les syndicats, la grève se poursuit à l'école Pasteur, et pourrait continuer "jusqu'en juillet si nécessaire", affirme une source proche du dossier.

Contactée, la DSDEN 93, a répondu par communiqué : "Les éléments justifiant les décisions prises suite aux préconisations de l'enquête administrative sont présents dans les dossiers proposés à la consultation des intéressés. Le calendrier de leur mise en œuvre sera communiqué à tous les personnels concernés en même temps."