• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

SERIE. Métiers d'art : serrurerie, facteur de flûte et staffeurs... Ce sont les mains d'or de l'artisanat

© F3
© F3

La série du 19/20 nous emmène à la découverte des métiers d'art. Ils perpétuent une tradition et des savoir-faire rares. De l'artisanat d'excellence qui recrute.

Par VP / France 3 Paris Île-de-France

L'Île-de-France est la région qui concentre le plus d'artisans d'art. Des métiers reconnus comme tels pour leur savoir-faire unique, leur dimension créative et le travail d'une matière en particulier. 


Premier épisode : la serrurerie d'art

Vous ne le saviez peut-être pas mais c'est une activité qui s'exporte dans le monde entier. Polisseur, galvanoplaste, brunisseur, ciseleur...Elle rassemble une dizaine métiers souvent méconnus. Nous avons rencontré les artisans de la Maison Rémy Garnier dont les ateliers sont situés à Montreuil et à Paris.

Intervenants : Eric Chassagnon, directeur général délégué de la Maison Rémy Garnier ; Adrien Couradette, chef d'atelier ; et Loïc de Verclos, serrurier.
Série. Métiers d'art (1/4): les mains d'or


Deuxième épisode : le facteur de flûte

Certains métiers d'art sont menacés. Les effectifs baissent, les artisans vieillissent et certains gestes ne s'enseignent plus. Se pose alors la question de la transmission. Un problème auquel est confronté Jean-Yves Roosen l'un des derniers facteur de flûte en France. Son atelier se trouve à Paris dans le 18ème arrondissement, il travaille pour les conservatoires ou des musiciens professionnels.

Jean-Yves Roosen, maître d'art ; et Noémie Stadler, son élève nous ont ouvert leur porte.
SERIE. Métiers d'art : les mains d'or (2/4) - Le facteur de flûtes


Troisième épisode : les staffeurs

Gros plan sur les staffeurs, un maillon essentiel de la décoration intérieure. Et pourtant, ce métier reste très peu connu du grand public.

Intervenants : Julien Carpentier, staffeur-ornemaniste, Meilleur ouvrier de France ; Magali Debarnot, staffeur-ornemaniste (S.O.E Stuc&Staff​)​​​​​​ ; et Bruno Rondet, président de S.O.E Stuc&Staff​​​​​​​.


Quatrième épisode : la formation des artisans

La bonne Graine est une école publique qui existe depuis un siècle et demi. La tradition n'empêche pas à l'enseignement de s'adapter à de nouveaux profils. Les métiers d'art séduisent des jeunes plus diplômés.

Intervenants : Kévin Vilmin, apprenti doreur à la feuille, ornemaniste ; ​​​​​​​Philippe Cazé, formateur en dorure (La Bonne Graine, école d'ameublement de Paris​​​​​​​) ; et Jérôme Théveny, directeur de La Bonne Graine, école d'ameublement de Paris.
 

 

Sur le même sujet

Seine-et-Marne – Le petit village de Flagy fait son festival dédié aux grands classiques du cinéma

Les + Lus