Cet article date de plus de 6 ans

Attaque du Thalys : une médaille pour saluer "la solidarité des héros"

En remettant la médaille de la ville d'Arras à deux Américains ayant intercepté vendredi soir l'homme qui s'apprêtait à commettre un carnage dans un train Thalys en provenance d'Amsterdam, le maire d'Arras Frédéric Leturque a voulu saluer "la solidarité de ces héros".
"J'ai décidé, en toute discrétion, de leur remettre la médaille de la ville pour saluer la solidarité de ces héros", a affirmé M. Leturque (UDI), lors d'une conférence de presse informelle devant la gare d'Arras.

"Ce geste prouve qu'il y a encore de la solidarité, du devoir dans ce monde avec ces personnes qui se sont fédérées pour gérer la situation", a-t-il ajouté.

Le maire a remis la médaille au jeune militaire américain Alex Skarlatos et à l'étudiant Anthony Sadler ainsi qu'à un de leurs amis britanniques qui voyageait avec eux, Chris Norman, un consultant, plus âgé, car ils étaient en vacances ensemble.
En compagnie de Spencer Stone, un autre militaire, Alex Skarlatos et Anthony Sadler avaient maîtrisé le tireur, dont l'identité formelle n'a pas été communiquée officiellement. Blessé au cou et à la main par un cutter lorsqu'il a tenté de maîtriser le tireur, Spencer Stone a été hospitalisé vendredi à Arras vendredi avant d'être transféré à Lille samedi, et n'était donc pas présent lors de la remise de médaille.

Les trois Américains ont été salués comme des héros par les autorités françaises et par le président Barack Obama, qui leur a exprimé sa "profonde gratitude".

Cette médaille constitue "le symbole donné par la ville d'Arras pour celles et ceux qui sont debout et font face au pire dans des situations où ils savent se fédérer. J'ai voulu qu'ils gardent une trace de leur geste", a expliqué le maire.

Hollande les recevra "dans les prochains jours

François Hollande "recevra dans les prochains jours à l'Elysée" les personnes ayant maîtrisé le tireur du Thalys Amsterdam-Paris "pour leur témoigner la gratitude de la France".

Le président de la République "s'est entretenu ce (samedi) matin au téléphone avec plusieurs des citoyens américains et français qui ont permis de (le) maîtriser", a ajouté l'entourage du chef de l'Etat.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
enquêtes justice société police sécurité terrorisme faits divers transports économie