Arrestation d'un Russo-Ukrainien : le suspect mis en examen

L'homme d'origine russo-ukrainienne a été arrêté à Roissy-en-France, dans le Val-d'Oise en début de semaine. Il est soupçonné d'avoir projeté une action violente sur le territoire français.

Cet homme, originaire du Donbass et "récemment" arrivé en France d'après une source proche de l'enquête, a été repéré par les enquêteurs fortuitement : il s'est blessé à la tête avec un engin explosif dans sa chambre d'hôtel à Roissy-en-France dans le Val-d'Oise, nécessitant l'intervention des pompiers. il a été mis en examen ce vendredi.

Ce jeune homme soupçonné d'avoir projeté une action violente en France a été interpellé mardi dans un hôtel de Roissy. Il a été présenté ce vendredi après-midi à un juge d'instruction antiterroriste, a indiqué une source proche du dossier à l'AFP.

Après avoir reçu des soins, il a été placé en garde à vue pendant quatre jours à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). C'est désormais au magistrat instructeur de l'interroger, en vue de sa mise en examen éventuelle.

Enquête ouverte par le Parquet national antiterroriste

Le Parquet national antiterroriste (Pnat) a ouvert une enquête dès mardi pour participation à une association de malfaiteurs terroriste criminelle et pour détention d'explosifs ou de substances destinés à composer un explosif, en relation avec une entreprise terroriste.

Dans la chambre d'hôtel du suspect, les enquêteurs ont retrouvé "des produits et des matériels destinés à la fabrication d'engins explosifs", selon le Pnat. D'après les premiers éléments des investigations, il semble porter un "engagement prorusse" après avoir "combattu pendant deux ans au sein de l'armée russe", selon la source proche de l'enquête.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité