Beaumont-sur-Oise : Bernard Cazeneuve appelle au calme

Un bus incendié à Beaumont-sur-Oise. / © France 3 Paris IDF/T. Watine
Un bus incendié à Beaumont-sur-Oise. / © France 3 Paris IDF/T. Watine

De nouveaux incidents ont éclaté dans la nuit de mercredi à jeudi dans la ville où Adama Traoré a trouvé la mort le 19 juillet dernier. Le ministre de l'Intérieur a indiqué que "les renforts d'ores et déjà déployés sur leur territoire seront maintenus, voire renforcés, autant que nécessaire".  

Par Audrey Natalizi

170 gendarmes pour la soirée et la nuit, 80 à 90 en journée, un hélicoptère en cas de besoin. Les renforts de sécurité seront encore maintenus à Beaumont-sur-Oise ce soir, vendredi 25 novembre, deux jours après de nouveaux incidents. 

Bernard Cazeneuve a reçu ce vendredi Nathalie Groux, maire de Beaumont-sur-Oise, et  Arnaud BAZIN, président du conseil départemental du Val-d'Oise. Dans un communiqué publié à la suite de cette rencontre, le Ministre de l'intérieur appelle à un retour au calme et souligne que "la famille Traoré a droit à la vérité sur les circonstances du décès de celui-ci, ce à quoi s'attache l'autorité judiciaire. La vérité ne saurait cependant advenir dans un climat de violence, au détriment de la sécurité et de la paix publiques"

Depuis la mort d'Adama Traoré le 19 juillet dernier, les nuits d'émeutes se multiplient dans la cité du Val-d'Oise. Mercredi soir, un bus et six voitures ont été incendiés dans le quartier où vit la famille du jeune homme. Quelques heures plus tôt, deux frères d'Adama Traoré étaient placés en détention provisoire, accusés de violences et outrages contre des policiers municipaux et des gendarmes en marge d'un conseil municipal de Beaumont. Leur procés est prévu le 14 décembre.

► Tous nos articles sur l'affaire Adama Traoré

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview du docteur Thomas Grégory

Près de chez vous

Les + Lus