Une tour de 17 étages évacuée lundi pour "danger imminent" à Sarcelles dans le Val d'Oise

Les autorités évacueront lundi une tour de Sarcelles présentant un "danger grave et imminent" pour ses quelque 150 occupants. La municipalité de Sarcelles et la préfecture du Val-d'Oise expliquent que cette opération est "nécessaire" et qu'elle fait suite à une série d'incendies mortels dans des bâtiments insalubres.

Copropriété à la dérive de 67 logements et 17 étages, la tour Guyenne est l'une des quatre tours d'habitations de l'ensemble des Flanades, un complexe urbain construit en 1972 au centre du Grand Ensemble de Sarcelles. Avec seulement sept propriétaires occupants, étranglés par des charges à 600 euros par mois, la tour a été plusieurs fois signalée pour la présence de marchands de sommeil dans ses murs.

Endettée à hauteur d'un million d'euros, la copropriété privée a été placée ces derniers mois sous la coupe d'un administrateur judiciaire en raison de la dégradation des locaux et de l'important risque d'incendie.

Un "danger grave et imminent"

"Les canalisations qui permettent de desservir cet immeuble sont dans un tel état de délabrement que le chauffage central ne fonctionne plus, il est coupé dans l'immeuble. Les gens se chauffent au radiateur électrique branché directement sur la prise", a ainsi décrit le maire PS de Sarcelles Patrick Haddad lors d'une conférence de presse.

Après plusieurs mois de procédure judiciaire pour faire réaliser des travaux, les autorités ont décidé d'évacuer la tour Guyenne après un nouveau rapport d'expertise en date du 7 décembre faisant état d'un "danger grave et imminent pour les occupants et les tiers".

durée de la vidéo : 00h00mn39s
L'interview du maire PS de Sarcelles, Patrick Haddad ©France 3 Paris Île-de-France

De son côté, Philippe Court, le préfet du Val d'Oise estime que"c'est une évacuation qui est nécessaire et courageuse. La puissance publique va se substituer à une copropriété, c'est-à-dire à la somme des propriétaires, qui est défaillante".

Une série d'incendies mortels

Les occupants de l'immeuble seront évacués lundi matin et les résidents ayant un titre de propriété ou un bail à leur nom seront pris en charge par la ville de Sarcelles, aidée par l'État. Les pouvoirs publics ont souligné l'urgence de la situation en rappelant les incendies mortels survenus dans des bâtiments dégradés à Vaulx-en-Velin, près de Lyon, et Stains, en Seine-Saint-Denis.

Il y a un an jour pour jour, dix personnes dont quatre enfants mouraient dans l'incendie d'une copropriété dégradée de sept étages à Vaulx-en-Velin et il y a trois semaines, trois femmes sont mortes à Stains dans l'incendie d'un immeuble qui devait être évacué quelques jours plus tard en raison de son insalubrité.

Après son évacuation, la tour Guyenne sera "recyclée" en étant reprise par un bailleur social, qui bénéficiera d'une aide financière de l'ANRU (Agence nationale pour la rénovation urbaine) pour la réhabilitation.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Paris Ile-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité