Une "marche jaune" à Ivry-sur-Seine en hommage à Marjorie

La marche, organisée ce samedi après-midi à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), a rendu hommage à Marjorie, une adolescente mortellement poignardée vendredi 14 mai après une rivalité née sur les réseaux sociaux. Des centaines d'habitants se sont rassemblés.

Elle avait 17 ans. Une "marche jaune" a rassemblé plusieurs centaines de personnes ce samedi après-midi à Ivry-sur-Seine, de l’esplanade de la mairie jusqu’à la cité Pierre et Marie Curie, une semaine après la mort de la jeune Marjorie. Un événement lancé à l’initiative de la famille de la victime, "avec l’appui de la municipalité".

Marjorie a été tuée à coups de couteau vendredi 14 mai, suite à une rivalité née sur les réseaux sociaux. Cette marche, de la couleur préférée de la victime, visait à rendre hommage à "la mémoire de la jeune fille".

Un événement organisé "contre la violence", comme l'avait souligné le maire PCF Philippe Bouyssou. Pour participer au cortège et assister à une prise de parole de la famille, des proches et des "acteurs de la vie de Marjorie", les habitants ont été invités à se réunir, vêtus de jaune.

Nous vous demandons de ne jamais céder à la vengeance

Cynthia Gentil, sœur de Marjorie

"Il faut que ça change, il faut que ça s'arrête", a répété Odile Gentil, la mère de Marjorie, à l'issue de la marche : "Demain à qui le tour ? Qui sera le prochain ?" Cynthia Gentil, sa sœur, a aussi appelé à ne "jamais céder à la vengeance" : "Nous voulons la paix... Nous savons que cet état d’esprit aurait été celui de Marjorie."

Un "véritable traumatisme" dans la cité Pierre et Marie Curie

"Marjorie était une enfant d’Ivry, son agresseur aussi, avait rappelé le maire. La mort violente de l’adolescente, – véritable traumatisme dans sa cité - suscite l’émoi de tout-te-s les Ivryen-ne-s, au premier rang desquels sa familles, ses ami-e-s et les habitant-es du quartier."

L’événement avait notamment été relayé par le rappeur Mokobé, originaire du Val-de-Marne.

L’adolescent de 14 ans suspecté d'avoir poignardée la victime, qui a reconnu sa participation, a été mis en examen dimanche dernier pour "meurtre". Interpellé à Massy, en Essonne, il a été placé en détention provisoire.

 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Paris Ile-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité