• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Incendie meurtrier à Fontenay-sous-Bois : la piste du double infanticide

Un incendie a fait trois morts à Fontenay-sous-Bois, dans le Val-de-Marne, le 31 décembre 2016. / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP
Un incendie a fait trois morts à Fontenay-sous-Bois, dans le Val-de-Marne, le 31 décembre 2016. / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

Une mère est soupçonnée d'avoir tué ses deux enfants, le 31 décembre, à Fontenay-sous-Bois, dans le Val-de-Marne, avant de mettre fin à ses jours. Les faits se sont déroulés après un départ de feu dans leur logement, avant le réveillon du Nouvel An.

Par France 3 Paris IDF

L'incendie avait fait trois morts, dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier, à Fontenay-sous-Bois, dans le Val-de-Marne... Une mère est soupçonnée d'avoir tué ses deux enfants en les jetant par la fenêtre avant de se suicider, selon les premiers éléments de l'enquête.

La mère, âgée de 32 ans, et deux de ses trois enfants, un garçonnet de trois ans et une fillette de huit ans, avaient chuté du 13ème étage d'une tour, après un départ de feu dans leur appartement en début de soirée, juste avant le réveillon du Nouvel An.
"Nous avons de nombreuses éléments qui nous orientent vers la thèse de l'infanticide", a déclaré la source policière, confirmant une information du Parisien. "Il est évident que le petit enfant de 3 ans n'a pas pu sauter tout seul du balcon" et l'incendie, qui a pris dans deux pièces de l'appartement, est "très certainement volontaire".

"Un coup de folie"

Selon cette source policière, l'incendie "n'était en tous cas pas assez gros pour obliger ses occupants à sauter". Une troisième enfant, âgée de six ans a été gravement intoxiquée lors de l'incendie, mais est désormais hors de danger. Elle présentait "des traces de coups". 

Selon plusieurs témoignages recueillis par les enquêteurs dans le voisinage, la mère était décrite comme "dépressive, peut-être à la limite de la psychiatrie". La piste d'"un probable coup de folie" est avancée par les enquêteurs.

A lire aussi

Sur le même sujet

Portrait du sculpteur Denis Monfleur dans son atelier

Les + Lus