Mondiaux d'athlétisme : le jour où Pierre-Ambroise Bosse s'est dit “pourquoi pas moi ?”

Pierre-Ambroise Bosse est licencié à Créteil depuis le mois de janvier. / © Ben STANSALL / AFP
Pierre-Ambroise Bosse est licencié à Créteil depuis le mois de janvier. / © Ben STANSALL / AFP

Pierre-Ambroise Bosse a créé la surprise mardi aux mondiaux d'athlétisme à Londres en décrochant le titre de champion du monde du 800 mètres. La saison avait été compliquée pour le Cristolien (Val-de-Marne), ce qui ne l'a pas empêché la veille de la finale d'envisager le meilleur.

Par France 3 Paris Île-de-France / ML

L'exultation. A peine sorti de la course qui l'a fait champion du monde, Pierre-Ambroise Bosse, couronné mardi au 800 m lors des Championnats du monde d'athlétisme, montre à la caméra une joie de vivre mêlée de pitrerie à la hauteur de la sidération que sa performance vient de susciter.


« Vous savez à quoi je pense en ce moment-même ?  Je pense à un truc incroyable qui n’a rien à voir avec la course", annonce-t-il au micro de Nelson Monfort avant de raconter une anecdote qui s'est déroulée la veille au soir. Au téléphone avec un ami, il renverse sur son lit une bouteille d'eau pleine.

"Il y avait cette bouteille qui s’était vidée quasiment intégralement sur mon lit avec une grosse tâche. S’ensuit un séchage au sèche-cheveux. J’étais là, pendant 20 minutes comme ça, et je me suis dit : "pourquoi pas moi ?". Je pensais  à cette course, j’avais cette course en tête à ce moment là. J’étais avec mon sèche-cheveux et je me suis dit "il n’y a que moi pour mouiller mes draps sans fille la veille d’une finale mondiale"."


Recordman de France du 800 m en 1’42’’53, Pierre-Ambroise Bosse avait traversé une saison difficile depuis l'été dernier, où il avait atteint la 4e place aux Jeux olympiques de Rio. 
 

Sur le même sujet

Les + Lus