Villejuif : quatre voitures de la police municipale incendiées

Les quatre véhicules de la police municipale de Villejuif ont été brûlés au petit matin le 23 janvier 2019. / © Mairie de Villejuif
Les quatre véhicules de la police municipale de Villejuif ont été brûlés au petit matin le 23 janvier 2019. / © Mairie de Villejuif

Cela s'est passé dans l'enceinte de l'hôtel de police municipale, quatre voitures ont été incendiées ce mercredi matin. Il y a deux jours c'est le véhicule du maire Franck Le Bohellec (LR) qui avait été pris pour cible. 

Par France 3 Paris IDF / VP avec AFP

Selon une source proche du dossier, plusieurs personnes se sont introduites peu avant 6h du matin dans la cour de l'hôtel de police municipale, situé à côte de la mairie de Villejuif. Le gardien venait d'ouvrir les grilles de l'établissement. "Ils ont versé du liquide inflammable, ont mis le feu, et les quatre véhicules ont brûlé, par propagation." Quatre véhicules de la police municipale ont ainsi été détruits par les flammes. Dans un communiqué de presse publié ce matin la mairie précise: "Les caméras de vidéo-protection identifient l’action d’individus déterminés. Le caractère ciblé et volontaire de l’incendie est parfaitement caractérisé." 

Les agents n'étaient pas encore présents dans les locaux. Le maire s'est très vite rendu sur place. Une plainte a été déposée. L'enquête est en cours, elle a été confiée à la police nationale et à la police judiciaire. Les images des caméras de vidéosurveillance sont analysées.
 

#Des actes de vandalisme à répétition

Cet incendie manifestement d'origine criminelle fait suite à un autre incendie. Cette fois c'est la voiture du maire de la commune, Franck Le Bohellec (LR), qui était visée.  Dans la nuit de dimanche à lundi le véhicule a fini en flammes, il était garé dans la rue, à côté du domicile de l'élu. Les deux incendies sont-ils liés? Du côté de la municipalité on se pose des questions.  

Fin décembre, la permanence de l’association politique de Franck Le Bohellec avait déjà été vandalisée. Un sapin de Noël et des palettes y avaient été retrouvés attachés. 
En octobre 2018, c'est un mât de vidéo-protection qui avait été détruit à plusieurs reprises. Le maire relativise, 29 mâts de ce type ont été installés dans la commune.
 

Rien ne nous arrêtera, Franck Le Bohellec, maire de Villejuif

Contacté Franck Le Bohellec n'est pas inquiet plutôt déterminé : "Lorsque mon véhicule a été brûlé, j'ai pris cela comme une intimidation mais j'ai le cuir assez épais pour ne pas être inquiet. Concernant la police municipale c'est inacceptable. C'est une atteinte à l'offre de sécurité publique que les agents réalisent." Le maire en est convaincu, créée en 2016, la police municipale déplaît à certains. "Il y a 4 ans et demi on n'avait rien. On est passé d'un garde-champêtre à 40 agents de police et vu le travail de qualité qu'ils effectuent auprès de la population, cela dérange. Mais rien ne nous arrêtera."
"J'ai pu voir le déroulement des faits et les individus. J'espère que l'enquête aboutira au plus vite. Si ces outils que nous avons mis enplace permettent de résoudre l'affaire. Alors le message sera fort." conclut-il
 

Sur le même sujet

Les + Lus