Après la “Pêche“, une nouvelle monnaie locale en Île-de-France : le ”Louis”

Depuis quelques années les monnaies locales ont le vent en poupe. En Île-de-France, la « Pêche » montreuilloise existe depuis 2014, et a inspiré les créateurs du "Louis", une nouvelle monnaie lancée à Carrières-sous-Poissy, dans les Yvelines. Une façon de favoriser le commerce de proximité.

Par France 3 Paris IDF/ET

Quelques coups de marteau suffisent pour presser la pièce. Avec 30 euros, Françoise a pu en acheter 10 et espère pouvoir bientôt les dépenser. Pour elle, "c'est génial de frapper soi-même sa monnaie, symboliquement. Et ensuite, le but, c'est de les utiliser dans ses commerces locaux".  Le Louis c'est le nom d'une nouvelle monnaie locale mise en lancée à Carrières-sous-Poissy, dans les Yvelines. A terme, le Louis pourra être dépensé dans les Yvelines et le Val-d'Oise. Reste à créer et développer un réseau d'utilisateurs, du consommateur au commerçant. Le but étant de favoriser les circuits courts et l'économie locale.
"On a 97 % de la monnaie euro qui sert à la spéculation. Donc il ne reste que 3 % pour l'économie réelle", estime Yannick Darguesse, co-créateur du "Louis". "Nous, on invite les gens à convertir leurs euros en monnaie qui sert à 100 % l'économie réelle." L'enjeu est donc de convaincre les commerçants d'adhérer au réseau et d'accepter les paiements en Louis.

Mais pour que cela fonctionne, il faut que chacun joue le jeu. Ce qui n'est pas encore gagné... "Honnêtement, je pense que ça va me compliquer la vie, d'avoir une monnaie supplémentaire", confie une boulangère de Carrières-sous-Poissy.

L'Île-de-France a la "Pêche"

"Le cercle vertueux que permet aussi de construire la monnaie locale, c'est que cette monnaie locale ne peut fonctionner qu'en circuit fermé, à l'intérieur. Donc cherchons des fournisseurs, essayons de rapprocher les fabrications dont nous avons besoin, essayons de fermer les boucles, c'est un premier pas", explique Gérard Fourcher, spécialiste de la monnaie.
En Île-de-France, l'expérience des monnaies locales n'est pas nouvelle. A Montreuil, la "Pêche", lancée en 2014 compte 500 adhérents. Et Paris envisage de lancer sa propre monnaie à l'automne prochain.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les utilisateurs de trottinettes Lime vont devoir payer lors d'une mise en fourrière

Les + Lus