• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Crèche Baby-Loup : 87% des Français favorables au licenciement de la salariée voilée

Mantes-la-Jolie : Me Richard Malka, un des avocats de la crèche et la directrice de l'établissement Baby Loup à Chanteloup-les-Vignes, Natalia Baleato (G) quittent le conseil des prud'hommes après la validation du licenciement pour "faute grave" d'une salariée voilée par la crèche associative. / © JACQUES DEMARTHON / AFP
Mantes-la-Jolie : Me Richard Malka, un des avocats de la crèche et la directrice de l'établissement Baby Loup à Chanteloup-les-Vignes, Natalia Baleato (G) quittent le conseil des prud'hommes après la validation du licenciement pour "faute grave" d'une salariée voilée par la crèche associative. / © JACQUES DEMARTHON / AFP

Les Français soutiennent très largement la crèche Baby-Loup dans son différend avec une salariée musulmane voilée licenciée,  selon un sondage BVA pour ITélé-CQFD.

Par EH/AFP

87% des personnes interrogées donnent raison à Baby-Loup et 84% se disent favorables à une loi interdisant les signes religieux ou politiques dans les entreprises privées, selon un sondage BVA pour iTélé-CQFD paru ce samedi.

La cour d'appel de Paris a rejugé jeudi le licenciement d'une salariée voilée de la crèche, après son annulation en mars par la Cour de cassation. A l'audience, le procureur général s'est opposé à la plus haute juridiction judiciaire et a demandé aux magistrats de lui "résister", préconisant la confirmation du licenciement de la salariée.

La cour d'appel rendra sa décision le 27 novembre.

A lire aussi

Sur le même sujet

Incendie à Levallois-Perret

Les + Lus