Femme ligotée, gyrophare, glock… Quand la police tombe sur le tournage non-autorisé d’un film à Versailles

Un gyrophare bleu, une réplique de Glock 27 et des brassards ont été utilisés pour le tournage (illustration). / © IP3 PRESS/MAXPPP
Un gyrophare bleu, une réplique de Glock 27 et des brassards ont été utilisés pour le tournage (illustration). / © IP3 PRESS/MAXPPP

Appelée après le signalement d’une femme ligotée à Versailles (Yvelines), la police a réalisé qu’il s’agissait d’un tournage de film "sans déclaration préalable", censé "simuler une intervention" des forces de l’ordre.

Par France 3 PIDF

Plus vrai que nature. Une personne a contacté ce mercredi matin le 17 pour signaler la présence d’une « femme ligotée dans un véhicule » dans le secteur de Picardie à Versailles, d’après la direction départementale de la sécurité publique des Yvelines.

La personne à l’origine de l’appel a également indiqué « la présence de deux individus à proximité » de la femme ligotée et du véhicule en question.  

Un gyrophare bleu, une réplique de Glock 27 et des brassards

Quand les forces de l’ordre sont arrivées sur place, il est apparu « qu’il s’agissait d’un tournage de film sur lequel les participants envisageaient également l’usage d’un gyrophare bleu et de simuler une intervention de police avec une réplique d’arme ».

Un « tournage de film sur la voie publique sans déclaration préalable », toujours d’après la police : l’officier de police judiciaire, avisé, a ainsi donné « instruction de conduire le metteur en scène » - âgé de 19 ans - dans les locaux des forces de l’ordre. Le tout avec « le matériel "police" » du tournage : soit un gyrophare bleu, une réplique de Glock 27 et des brassards.
 

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Les + Lus