• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Mois sans tabac : des entreprises à l'aide de leurs employés qui veulent arrêter de fumer

Plusieurs dispositifs sont mis en place pour arrêter le tabac. Des entreprises choisissent d'accompagner leurs salariés qui souhaitent arrêter de fumer. / © MAXPPP
Plusieurs dispositifs sont mis en place pour arrêter le tabac. Des entreprises choisissent d'accompagner leurs salariés qui souhaitent arrêter de fumer. / © MAXPPP

Il y a un an, il espérait arrêter de fumer. Un an après, Noël Garrier-Giraudeau, salarié dans une entreprise des Yvelines, a réussi à arrêter totalement. Cela, grâce à un programme mis en place par son entreprise. Il va désormais pouvoir réaliser son rêve.

Par Remedios Sanchez-Pascual avec MT

Noël Garrier-Giraudeau est acheteur dans une grande société aéronautique basée dans les Yvelines. Un équipementier pour l'espace et la défense. Mais ce qu'il n'achète plus, ce sont des cigarettes. Car il a arrêté de fumer grâce à son entreprise. Pendant un an, elle a organisé des séances de coaching. Et désormais, il incite ses collègues fumeurs à stopper le tabac.

"Dès l'instant que l'on arrête de fumer, c'est curieux, l'odorat revient assez rapidement et à partir du moment où vous croisez des gens qui sont fumeurs, l'odeur du tabac devient désagréable", explique-t-il.
 

Des motivations diverses

Le sevrage du tabac, l'information sur ses dangers, c'est une médecin qui l'a mis en place. Noël Garrier-Giraudeau fumait depuis l'âge de 15 ans, il y a encore un an, c'était un paquet par jour. Petit à petit, il a réussi à arrêter. Il a fumé sa dernière cigarette il y a trois mois. Un arrêt presque obligatoire car il voulait en forme pour participer à ce rallye des Gazelles and Men dans le désert marocain :

"Pour réaliser ce rêve, il fallait être en parfaite santé. Partir fumeur, cela veut dire ne pas avoir le souffle pour courir dans les dunes, financièrement, cela demande pas mal d'argent. Entre la santé, le besoin d'argent, j'étais extrêmement motivé pour m'arrêter de fumer."
 

5 personnes l'année dernière

Cette année, cette reconduit des ateliers pour accompagner les salariés qui veulent décrocher de la nicotine. "Les personnes qui arrêtent de fumer ensemble, elles vont se retrouver dans les couloirs et vont se demander des nouvelles. Si l'un va un peu moins bien qui est retenté par une cigarette ou qui a chuté, il va se faire remotiver par les autres. Cela créé un groupe", indique Alice Pennel-Denoize, coach "Le déclic anti-clope".  

Avec ce programme, l'an dernier, 5 personnes ont totalement arrêté de fumer. Quant à Noël Garrier-Giraudeau, désormais, dans ses promenades, il respire à plein-poumon.

Dominique Samain, une infirmière chez Safran, a participé à la mise en oeuvre de l'opération :
Dominique Samain, infirmière chez Safran
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Bande-annonce : Derrière la vitrine des grands magasins

Les + Lus